culture

Publié le 12 Décembre 2015

une encyclopédie de la culture homosexuelle est accessible sur Overblog. Partant du principe que l'information sur la culture gay, lesbienne, bi, trans et queer (GLBTQ) est difficile à trouver sur la toile, j'essaye de tenir cet engagement.

une encyclopédie de la culture homosexuelle est accessible sur Overblog. Partant du principe que l'information sur la culture gay, lesbienne, bi, trans et queer (GLBTQ) est difficile à trouver sur la toile, j'essaye de tenir cet engagement.

Je m'engage non seulement que les cultures artistiques, intellectuelles, les cultures populaires (la mode, la télévision, le théâtre...), mais aussi les modes de vie en faisant une très large place aux personnalités et phénomènes de mode éphémères ou non du monde entier.

Toute suggestion est le bienvenu et pourra être tenue en compte.

Les entreprises et organisateurs d'évènements partageant l'idéal de liberté de conscience qui le souhaitent pourront également s'asoccier à la promotion de ce nouvel espace.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Gay, #Culture gay, #culture, #2016, #marketing

Repost0

Publié le 7 Décembre 2015

Opposé au rationalisme et à la primauté du design sur la fonction sociale et culturelle de l'architecture, l'anti-design met l'accent sur l'étude des besoins des individus sur toute autre considération. Inspirés par l' Art Nouveau, l'Art Déco, le Pop-art et l'art kitsch, ils ont produit une série de designs irrévérencieux qui remettaient en question la fonctionnalité et le bon goût du design précédent. Ils ont également conçu des projets pour les villes utopiques du futur, où la technologie libérerait les êtres humains du travail manuel.

Last Night in Orient - LNO ©

Le collectif d'architecture italien d'avant-garde Superstudio est fondé en 1966 à Florence par Adolfo Natalini et Cristiano Toraldo di Francia.

Le projet de Superstudio consiste en des concepts qui se situent à la croisée de l'architecture, du design, de l'art et de l'anthropologie. Cette aventure pousse les associés du mouvement a tenter des approches de réflexion sur les façons d'habiter le monde transformé en tenant compte de différents critères et notamment les évolutions techniques1. Ce groupe d’architectes, nourris de la contre-culture et de Marx, et de l’écologie avant l'heure, revendiquaient une pratique conceptuelle et iconoclaste de l’architecture2 qui tentaient de trouver des réponses aux questions existentielles de l’urbanisation galopante ainsi qu'à la société de consommation naissante3.

En 1967, Natalini établit trois catégories de recherche future : l'« architecture du monument », l'« architecture de l'image » et l'« architecture technomorphique ». Beaucoup de leurs projets furent publiés dans le magazine Casabella, allant de la fiction à la séquence illustrée ou aux photomontages4. Le travail de l'agence eut un impact prépondérant dans l'évolution du Design radical.

Le collectif d'architecture italien d'avant-garde Superstudio est fondée en 1966 à Florence par Adolfo Natalini et Cristiano Toraldo di Francia.

Le projet de Superstudio consistent en des concepts qui se situent à la croisée de l'architecture, du design, de l'art et de l'anthropologie. Cette aventure pousse les associés du mouvement a tenter des approches de réflexion sur les façons d'habiter le monde transformé en tenant compte de différents critères et notamment les évolutions techniques1.

Ce groupe d’architectes, nourris de la contre-culture et de Marx, et de l’écologie avant l'heure, revendiquaient une pratique conceptuelle et iconoclaste de l’architecture2 qui tentaient de trouver des réponses aux questions existentielles de l’urbanisation galopante ainsi qu'à la société de consommation naissante3.

Superstudio n’a jamais rien construit, sauf des meubles « encombrants ». Un refus de produire que le chercheur en histoire de l’art Ross K. Elfline, dans l’article « Superstudio and the “Refusal to Work” » (revue Design and Culture, 8:1, 2016), a proposé de relier à l’« opéraïsme » et au « refus du travail » de Toni Negri5.

Natalini écrivait en 1971 : « ...si le design est plutôt une incitation à consommer, alors nous devons rejeter le design ; si l'architecture sert plutôt à codifier le modèle bourgeois de société et de propriété, alors nous devons rejeter l'architecture ; si l'architecture et l'urbanisme sont plutôt la formalisation des divisions sociales injustes actuelles, alors nous devons rejeter l'urbanisation et ses villes... jusqu'à ce que tout acte de design ait pour but de rencontrer les besoins primordiaux. D'ici là, le design doit disparaître. Nous pouvons vivre sans architecture. »6.

Officiellement le collectif s’est dissous en 19827. Après cette expérience, les deux architectes ont fait des choix de carrière différents. Ils se sont retrouvés grâce aux expositions organisées comme la rétrospective « Superstudio 50 » présentée au MAXXI de Rome en 2016 et à la Power Art Station de Shanghai en 20188.

Notes et références

  1.  dieter, « Superstudio Migrazioni » [archive], sur C.I.II.III.IV.A,  (consulté le 25 février 2021)
  2.  La Libre.be, « Superstudio, le monde envahi d’une grille unique » [archive], sur LaLibre.be,  (consulté le 25 février 2021)
  3.  « L’architecture fictionnelle des radicaux de Superstudio s’expose à Bruxelles » [archive], sur Télérama (consulté le 25 février 2021)
  4.  (en-US) « SUPERSTUDIO, 1969 : Le monument continu : un modèle architectural pour une urbanisation totale. | TRAAC.INFO » [archive] (consulté le25 février 2021)
  5.  Ross K. Elfline, « Superstudio and the “Refusal to Work” », Design and Culture, vol. 8, no 1,‎ , p. 55–77 (ISSN 1754-7075,DOI 10.1080/17547075.2016.1142343, lire en ligne [archive], consulté le 25 février 2021)
  6.  (en) Cindy Hinant, « Grids Next Door », Gnome, vol. 1 Winter, no 1,‎ , p. 48
  7.  La Libre.be, « Superstudio, le monde envahi d’une grille unique » [archive], sur LaLibre.be,  (consulté le 25 février 2021)
  8.  (it) « Adieu à l’architecte Adolfo Natalini fondateur de Superstudio | Floornature » [archive], sur Floornature.com (consulté le 25 février 2021)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Mai 2015

Libres propos de Fouad Guessous entre érudition du malhoun et cinéma

Libres propos de Fouad Guessous entre érudition du malhoun et cinéma

Rassure-toi mon Cher Nabil Ayouch !

Je n'ai vu de ton film - Much Loved - que quelques bribes.

Comme ceux qui te critiquent , te sanctionnent, te crucifient et te brident. Et pourtant ! Bien avant toi, il y ' a près d'un siècle et demi, un des plus grands poètes du melhoun, ce fleuron de notre patrimoine littéraire populaire, Driss Benali , l'auteur des célèbres qacidas ''ghita'' et ''fatma '', avait osé écrire une qacida appelée « louwatiya », Personne ne s'en était alors ému, elle a même traversé, sans brouhaha, les méandres du temps, puisque l'Académie du Royaume du Maroc l'a publiée en 2012 dans le diwan de ce grand poète ( cf diwan Driss Benali, page 427, édition Maarif el Jadida 2012 ).


Sans commentaires, je cite ci dessous, au hasard, un extrait de cette qacida. Que tes détracteurs aillent alors faire condamner par contumace ce célèbre auteur ! Non ! Mon cher Nabil, tu as osé lever un tabou {d'ailleurs ce mot tabou ne dériverait-il pas d'un autre terme auquel il ne manque qu'un petit n...) . Tu as osé évoquer le calvaire d'une frange de notre société de consommation, où la misère des uns nourrit l'opulence des autres. Ne devraient-ils plutôt avoir quelques droits, ces êtres qui participent à calmer les pulsions de ces comparses dont la baguette flamboie...


Sans tarder, voici un passage de cette fameuse qacida :

 

روم الطبون وسير له
عنداك اتفضل شي عليه
مولاي الحر امبرد الغدايد
كيخضع ليه كل واحد
وكثير الي حواه
من داقه عمره لانساه
ديما فمه محلول
للدخول أموجب مبلول
غير ضربه فيه وتركه ايجول
يدخل ختى للفول
دق واتصنت على اجنابه
وتهلى لا تكون فيه الرخوة

نوصيك كن رجل قوي
فتش في الادخال بقوة
في ايمن وشمال وساوي
وتهلى في اطريش القلوة
الا انت معلم حاوي
تسطاب على الحر النشوة
وتصب فيه شلا ناوي
حتى اجيك راسك ويلوي
واعطي لعانسك القلاوي
تمسح ما تخلي رغوة
هديك سيرة العدراوي شهوة الا مثلها شهوة
عدات العسل وحلاوي
هي لكل شوال ادوى
مولاها امسلي ضاوي
واللي متبع الكر
اسفيه ولا ايله انضر
ما عندوشي باش يفتخر
كان هو يا فهيم نال امناه أو قصده ايبات زاهر
بالزب ايسرح المطاهر
واللي جيتي النيته راه اقضى المزية
لهلا يعمي حد كيف معمي داك المغبون

Pour ceux qui veulent la version complète ou la traduction de ce beau poème, ils les trouveront in -''Anthologie de la poésie du melhoun marocain''édition l'Harmattan 2014, page 516

- diwan Driss Benali, Académie du Royaume du Maroc, 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #melhoun marocain, #Actualités, #2015, #Cinéma, #Maroc, #cinéma marocain, #culture

Repost0