cumbia colombienne

Publié le 1 Mai 2021

Il n'est pas nécessaire d'être collé à l'actualité pour savoir que la Colombie vit l'un de ses moments les plus difficilles, mais beaucoup veulent vous faire croire que ce n'est pas vrai. C'est pourquoi il est nécessaire que des chansons comme celle-ci racontent de manière curieuse ce qui se passe dans un pays comme la Colombie.

La chanson fusionne des éléments de cumbia et un rythme électronique, mais il est plus important de souligner qu'elle a le potentiel d'être une harangue et un hymne dans des marches contre la classe politique du pays. Dans la description YouTube, vous pouvez voir que la chanson est étiquetée  #ParoNacional et #PactoPorLaVidaYLaPaz.

C'est une œuvre visuelle pleine de satire dans laquelle l'humour est roi. Edson, Adriana et un combo de plus de 15 personnes se sont réunis pour danser cette cumbia et démontrer à travers l'art leur mécontentement face à la façon dont le pays est gouverné.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Décembre 2020

"Pana y Josefina, yo soy Peter Prado,
Me voy para el monte, me voy a cortar,

Leña para el carbón (Marucha)
Leña para el carbón,
Leña para el carbón (Marucha)
Leña para el carbón"

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #El Carbonero, #El Combo Candela, #Leña Para El Carbón, #Cumbia, #cumbia colombienne, #musique colombienne, #1981

Repost0

Publié le 18 Mai 2020

Une belle chanson interprétée par Celso Piña, un Mexicain qui chante une cumbia colombienne qui été écrite par Daniel Camino Diez Canseco un Péruvien, qui parle de Gabriel García Márquez, un écrivain né en Colombie qui est mort au Mexique. En moins de mots, l'Amérique latine. Le rêve de Simón Bolívar.

Mario Scolas

Daniel Camino Diez Canseco, né à Lima (1936 - 2009), était journaliste, critique de cinéma, acteur, scénariste, réalisateur et responsable de la production artistique sur la chaîne 4 de la télévision péruvienne.

Le thème de Macondo inspiré du roman "Cent ans de solitude" de Gabriel García Márquez, bien que beaucoup pensent qu'il est colombien, est une cumbia péruvienne. Le thème a été composé par Daniel Diez Canseco, pour participer au Festival d'Ancón en 1969, où il a réussi, de la voix de Johnny Arce, appelé "El rey de la pachanga". L'intrigue du roman publiée deux ans avant le festival a fasciné le compositeur péruvien Diez Canseco, qui a fait la chanson qui transcende les frontières dans différentes versions et langues. La version de «Macondo» du mexicain Óscar Chávez est l'une des plus connues.

Voir les commentaires

Repost0