el bodeguero

Publié le 6 Avril 2021

Orquesta Aragón est un orchestre cubain de type charanga fondé en 1939 par Orestes Aragón à Cienfuegos, dont la musique est au format fanfare au son traditionnel cubain.

Il a été fondé en 1939 à Cienfuegos (centre de Cuba) sous le nom de Ritmica del 39, avant de devenir Ritmica Aragón puis d'adopter son nom définitif, Orquesta Aragón.

Le groupe a été formé par le bassiste Orestes Aragón (directeur musical jusqu'en 1948), le violoniste et chanteur Rafael Lay, le pianiste José Palma, le bassiste José Beltran, les violonistes Celso Valdès et Dagoberto Gonzalez, le violoncelliste Tomas Valdès, les chanteurs José Antonio "Pepe" Olmo et Rafael Bacallao, le flûtiste Eduardo Martinez "Richard Egües", le timbalero Orestes Varona ainsi que Francisco Arbolaez au güiro et Guido Sarrià aux tumbadoras.

En 1948, Orestes Aragón souffrant d'une infection pulmonaire est forcé de prendre sa retraite et le jeune Rafael Lay (20 ans) devient le nouveau directeur musical.

Le groupe va devenir très populaire avec la mode du cha-cha-cha vers 1952, notamment grâce au soutien de l'inventeur de celui-ci : Enrique Jorrin qui fournira gratuitement ses partitions à R.Egües. Des tubes tels que “El Bodeguero” (“L'épicier”, écrit par Richard Egües et repris plus tard par Nat King Cole), "Los Marcianos" y "El Rico Vacilòn" propulseront Aragon sur le devant de la scène nationale cubaine, puis viendra le temps des pachangas avec “Pare Cochero” ou “El Paso de Encarnacion” et la Orquesta fera le tour du monde.

En 1965, la grande tournée “Music Hall de Cuba” amène la Aragón pour la première fois en France, où ils sont acclamés pendant trois semaines à L'Olympia.

En 1982, Rafael Lay meurt dans un accident de voiture en 1982, son fils Rafael Lay Bravo, violoniste lui aussi, reprend le flambeau.

En 1999, l'album La Charanga Eterna marque le soixantième anniversaire de la fondation de l'orchestre avec comme artistes invités la diva cubaine Omara Portuondo, le chanteur de salsa portoricain Cheo Feliciano et le congolais Papa Wemba.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #El Bodeguero, #Orquesta Aragón, #Musique cubaine, #Cha-Cha-Cha, #Charanga

Repost0

Publié le 16 Novembre 2020

Carlos Manuel Puebla Concha (1917-1989) était un chanteur - compositeur cubain. Reconnu comme «le chanteur de la révolution», il a utilisé sa musique pour diffuser les valeurs de la révolution cubaine, en chantant les événements les plus pertinents et en étant un chroniqueur des changements survenus dans son pays depuis 1959. Son œuvre compte plus de 1 000 compositions.

El bodeguero · Carlos Puebla, Santiago Martinez, Pedro Sosa, Richard Egües

Puebla commence avec des chansons d'amours, tels Quiero hablar contigo, Qué sé yo, Te vieron con él, qui deviennent par la suite des succès ou bien Cuenta conmigo, Quién se lo iba a imaginar ou encore Hay que decir adiós, popularisés par le duo Claro et Mario.

Dès le début des années 1950, il chante les difficiles conditions de vie de son peuple et conteste la dictature de Batista avec des chansons telles que Plan de machete, Este es mi pueblo ou Pobre de mi Cuba. Ses paroles sont sérieuses et directes.

La révolution de 1959 lui inspire de nouvelles chansons comme Y en eso llegó Fidel, La Reforma Agraria, Duro con él, Ya ganamos la pelea ou Son de la alfabetización.

Son plus célèbre chant, Hasta siempre, commandante, est repris et traduit par des dizaines d'artistes de par le monde et notamment en France, par Manu Chao, Zebda et Nathalie Cardone.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Carlos Puebla, #Richard Egües, #El Bodeguero, #Musique cubaine

Repost0

Publié le 16 Novembre 2020

Siempre en su casa presente está
El bodeguero y el cha cha cha
Vete a la esquina y lo verás
Y atento siempre te servirá
Anda enseguida, córrete allá
Que con la plata lo encontrarás
Del otro lado del mostrador
Muy complaciente y servidor
Bodeguero: qué sucede?
Por qué tan contento estás
Yo creo que es consecuencia
De lo que en boga está
El bodeguero bailando va
Y en la bodega se baila así
Entre frijoles papa y ají
El nuevo ritmo: cha cha cha
Toma chocolate, paga lo o que debes...

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #El Bodeguero, #Nat King Cole, #Chachacha, #Richard Egües

Repost0