environnement

Publié le 18 Juin 2019

Une rencontre avec le Premier ministre du Royaume-Uni, Theresa May, des entretiens avec les principaux journaux britanniques et une rencontre avec des Colombiens vivant sur le territoire anglais faisaient partie de l'agenda tenu lundi par le président Ivan Duque à Londres.  Le chef de l'Etat colombien sera cette semaine dans trois pays européens (Angleterre, Suisse et France) dans le cadre d'une visite au cours de laquelle il entend renforcer les liens de coopération et les relations commerciales.

président a déclaré que May avait parlé d'un programme de coopération pour la Colombie sur les questions environnementales, la protection de la biodiversité et l'écotourisme, ainsi que sur "l'atténuation et l'adaptation au changement climatique".

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Colombie, #Iván Duque, #2019, #Environnement, #politique, #Londres

Repost0

Publié le 24 Avril 2019

Sortir de l’économie du gaspillage

Sortir de l’économie du gaspillage

Trop souvent, nous achetons un produit dont la durée de vie est programmée pour être la plus courte possible. On appelle ça « l’obsolescence programmée ». De cette manière, une fois le produit hors d’usage, nous en achetons un nouveau en remplace-ment et cela profite aux producteurs : au plus la durée de vie d’un produit est courte, au plus nous en consommons. C’est un moteur puissant pour la croissance, mais une pratique hautement dommageable pour le portefeuille et, forcément, pour l’environnement.

A contrario, si un produit est conçu dès le départ pour, à la fois, produire moins de déchets lors de sa production, avoir une durée de vie la plus longue possible, et, une fois hors d’usage, être recyclé au maximum ; si l’énergie utilisée pour le produire est elle-même récupérée ; si les matériaux nécessaires à sa production sont eux-mêmes produits de la façon la plus durable possible… alors nous avons un bien dont l’impact environnemental est extrêmement faible. Et dont les coûts de conception sont également réduits au maximum. C’est une autre manière d’envisager la production, la consommation et la gestion des déchets produits : loin des objectifs de sur¬consommation dont notre société est encore trop imprégnée.

En attendant que des législations soient actées et mises en oeuvre, plusieurs solutions s’offrent à vous pour ne pas tomber dans le panneau.

Si un constructeur s’engage sur une garantie de 5 ans alors que la loi ne l’oblige pas encore à le faire, c’est qu’il a une certaine confiance dans son processus de fabrication. Il y a 30 ans c’était la fierté d’une marque que de construire des produits durables, c’est a nous, consommateurs, de faire bouger les lignes pour que les entreprises réfléchissent de nouveau a cela.

Ivan Couet

Une brosse à dents traditionnelle, fabriquée avec du plastique et du nylon, a une durée de vie d’environ trois mois. Elle mettra cependant au minimum une centaine d’années à se dégrader… partiellement. On peut pourtant aujourd’hui concevoir des brosses à dents avec un manche en bambou, produit localement, où l’énergie nécessaire à la production est issue d’une filière de production verte et récupérée au maximum, avec une distribution sans emballages excessifs, distribuées dans des réseaux commerciaux locaux. Après son usage, le manche en bois pourra être composté comme un simple déchet organique, et la partie qui n’est pas biodégradable pourra être presque intégralement recyclée, par la même société qui l’a fabriquée.
Une brosse à dents traditionnelle, fabriquée avec du plastique et du nylon, a une durée de vie d’environ trois mois. Elle mettra cependant au minimum une centaine d’années à se dégrader… partiellement. On peut pourtant aujourd’hui concevoir des brosses à dents avec un manche en bambou, produit localement, où l’énergie nécessaire à la production est issue d’une filière de production verte et récupérée au maximum, avec une distribution sans emballages excessifs, distribuées dans des réseaux commerciaux locaux. Après son usage, le manche en bois pourra être composté comme un simple déchet organique, et la partie qui n’est pas biodégradable pourra être presque intégralement recyclée, par la même société qui l’a fabriquée.

Une brosse à dents traditionnelle, fabriquée avec du plastique et du nylon, a une durée de vie d’environ trois mois. Elle mettra cependant au minimum une centaine d’années à se dégrader… partiellement. On peut pourtant aujourd’hui concevoir des brosses à dents avec un manche en bambou, produit localement, où l’énergie nécessaire à la production est issue d’une filière de production verte et récupérée au maximum, avec une distribution sans emballages excessifs, distribuées dans des réseaux commerciaux locaux. Après son usage, le manche en bois pourra être composté comme un simple déchet organique, et la partie qui n’est pas biodégradable pourra être presque intégralement recyclée, par la même société qui l’a fabriquée.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #obsolescence programmée, #Environnement

Repost0

Publié le 24 Avril 2019

Chaque jour des citoyens réalisent des exploits et montrent qu’un monde meilleur est possible. Aux politiques, ils demandent de vrais changements. Nous, écologistes, voulons construire le monde de demain avec la société engagée. Face au repli et à la peur, nous choisissons l’espoir et les solutions, l’ouverture et la solidarité. Soyons au cœur du changement !

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Politique, #Environnement, #Belgique

Repost0