espagne

Publié le 12 Octobre 2018

Cet article est reposté depuis le blog bertysblog.

Marcha Real, hymne national espagnol

Voir les commentaires

Rédigé par Berty

Publié dans #Día de la Hispanidad, #Espagne, #Marcha Real

Repost0

Publié le 11 Octobre 2018

Les Humanitarios de San Martín est une association plus que centenaire (fondée en 1905) avait pour raison sociale de venir en aide et de résoudre les problèmes entre les agriculteurs dans la municipalité de Aller et d'organiser chaque 11 novembre une importante fête annuelle qui attire toujours de nos jours un très grand nombre d'Alleranos et d'Alleranos du monde (Alleranos del mundo) et jouit d'une réputation quasi internationale). Cette fête de San Martin de Moreda de Aller a d'ailleurs été déclarée d'intérêt national et est organisée par l'association  Humanitarios de San Martín.

Les Humanitarios de San Martín est une association plus que centenaire (fondée en 1905) avait pour raison sociale de venir en aide et de résoudre les problèmes entre les agriculteurs dans la municipalité de Aller et d'organiser chaque 11 novembre une importante fête annuelle qui attire toujours de nos jours un très grand nombre d'Alleranos et d'Alleranos du monde (Alleranos del mundo) et jouit d'une réputation quasi internationale). Cette fête de San Martin de Moreda de Aller a d'ailleurs été déclarée d'intérêt national et est organisée par l'association Humanitarios de San Martín.

Tous les 11 novembre, Moreda (à Aller, Asturies) célèbre l’une des fêtes folkloriques les plus populaires de l’automne asturien.

La célébration, organisée par la « Sociedad Humanitarios de San Martín », commence par la messe traditionnelle de la saint-Martin, qui se déroule au son des gaitas (cornemuses) asturiennes. C’est alors que se produit la puya del ramu, une curieuse vente aux enchères de pain d’épeautre béni au cours de la cérémonie religieuse.

Vient ensuite un défilé de chars, joueurs de gaitas, danseurs et xandas (groupes de personnes marchant derrière les chars et portant généralement le costume traditionnel de la région). Les festivités s’achèvent par le repas de San Martín, dont les principales spécialités sont la fabada (sorte de cassoulet avec des fèves), les casadiellas (beignets fourrés aux noix) et le panchón (dessert typique de la localité d'Aller).

Sociedá Humanitarios de Samartín

Cette société est née en 1905 dans le but de faire respecter les droits des agriculteurs de Aller sur les pâturages montagneux jouxtant ce conseil avec ceux de Lena, en réclamant le respect de cette société pour l’accord d’utilisation commune de ces montagnes, établi à la fin du XIXe siècle et que les agriculteurs de Lena avaient l’intention de partir sans effet.

L’action en justice intentée contre les éleveurs de bétail de Lena en 1914 a permis d’atteindre cet objectif: la Société est constituée en une entité de nature caritative, répondant aux nombreux besoins de la paroisse intégrée par les populations de Moreda et de Caborana, actions qui ont fait Cette société mérite le nom Los Humanitarios. Parmi les premières activités de cette société, outre la défense des intérêts des agriculteurs et des marchands qui la constituaient à ses origines et les actions à caractère humanitaire auprès des plus nécessiteux, figurent la construction du système d'assainissement de Moreda et Caborana et conservation des coutumes populaires.

La paroisse de Moreda était à ces débuts de la société, à la demande de celle-ci, devant la mairie d'Aller, considérée comme une entité locale mineure. En 1925, la société vedette, avec le soutien de Jose María Gil Robles et du général Zubillaga, tente de séparer Moreda de la mairie d'Aller, sans pour autant présenter sa demande à Madrid devant le général Miguel Primo de Rivera.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Sociedá Humanitarios de Samartín, #Moreda de Aller, #Espagne, #Asturies, #2018, #11 nov. 2018

Repost0

Publié le 24 Juillet 2018

Cantante de un paganismo solar, Federico García Lorca (1898-1936) es un hombre lleno de todos los dones. Poeta y dramaturgo, pero también pintor, pianista, conferenciante y director de una compañía de teatro, sabe muy rápidamente en el mundo hispánico un éxito rotundo.

Mario Scolas

Federico García Lorca (1898-1936) est peut-être le plus important poète et dramaturge espagnol du XXe siècle. Chantre d’un paganisme solaire, Federico García Lorca (1898-1936) est un homme comblé de tous les dons. Poète et dramaturge, mais aussi peintre, pianiste, conférencier, directeur d’une troupe de théâtre, il connaît très rapidement dans le monde hispanique un succès foudroyant. 

Poète, dramaturge, homme de théâtre, « animateur », pour son temps, de la culture la plus vivante, mais surtout de la sensibilité et de la compréhension artistiques de son pays, Federico García Lorca est un créateur d'importance historique et de renommée mondiale. Malgré bien des vicissitudes, esthétiques et politico-sociales, il continue de résister aux malentendus, aux censures, aux étiquetages et aux enthousiasmes les plus divers.

Federico García Lorca nait près de Grenade dans une famille bourgeoise et libérale d'Andalousie. Il s'initie très jeune à la poésie, à la musique et à la peinture et suit des études de lettres et de droit à l'Université de Grenade, puis de Madrid. Il se lie d'amitié à Salvador Dalí, Luis Buñuel et Sanchez Mazas et devient l'un des initiateurs de l'art moderne en Espagne. 

Federico García Lorca s'intéresse, outre à la poésie, à la peinture à la musique et surtout au théâtre. Après l'échec de sa première pièce de théâtre en vers, le Maléfice du papillon (1920), il se consacre presque exclusivement à la poésie. Ses oeuvres, Canciones (1921) et Romancero gitano (1928), influencées par la tradition orale et le folklore andalous lui procurent une notoriété croissante.

Victime d'une dépression exacerbée de ne pouvoir vivre son homosexualité en toute liberté, il fait un long voyage aux Etats-Unis en 1929-1930 où il donne des conférences. Après le rétablissement de la République espagnole, il est nommé directeur de La Barraca, société de théâtre étudiante subventionnée pour présenter le répertoire classique dans les provinces rurales. Dans les dernières années de sa vie, il se consacre essentiellement à la création théâtrale.

En juillet 1936, au début de la guerre civile, Federico García Lorca se rend de Madrid à Grenade, puritaine et réactionnaire. Sans soute à cause de son homosexualité, il est arrêté par un groupe de répression fasciste, l'Escuadra negra, assassiné quelques jours plus tard, puis jeté dans une fosse commune à Víznar.

Federico García Lorca est l'un des écrivains espagnols les plus célèbres après Cervantès. Il a su allier l'héritage du folklore, la tradition populaire au romantisme, au symbolisme et aux mouvements d'avant-garde des années 1920, laissant une oeuvre originale et inclassable. Bien que n'ayant jamais eu d'activité politique, il avait beaucoup d'amis de gauche, était opposé au fascisme et à la guerre et en humaniste s'est engagé auprès des plus démunis.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Federíco García Lorca, #Littérature, #Espagne

Repost0