gastronomie

Publié le 19 Mars 2017

En el video de este sencillo aparece Lila Downs cantando en un puesto de semillas acompañada de una banda de música, también sale acompañana por la cocinera Abigail Mendoza junto con sus hermanas haciendo la preparación del mole, en la trama aparecen los ingredientes de este platillo, el valle de Oaxaca y la Virgen de la Soledad, las locaciones fueron en el mercado de Teotitlán del Valle en Oaxaca.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Abigail Mendoza, #Lila Downs, #Mexique, #Musique mexicaine, #Fête du Paradis, #Gastronomie

Repost0

Publié le 9 Janvier 2011

La chakchouka, tchoutchouka ou chouchouka ou mekbouba ou tastira (selon les juifs de Sousse), selon la région, est un plat maghrébin en provenance de la Tunisie. Le mot d'origine berbère signifie « mélange ». Il s'agit d'une base de plat aux poivrons ou aux piments verts ou rouges, et le plus souvent aux oignons et à la tomate.

La chakchouka, tchoutchouka ou chouchouka ou mekbouba ou tastira (selon les juifs de Sousse), selon la région, est un plat maghrébin en provenance de la Tunisie. Le mot d'origine berbère signifie « mélange ». Il s'agit d'une base de plat aux poivrons ou aux piments verts ou rouges, et le plus souvent aux oignons et à la tomate.

La chakchouka peut devenir la base d'autres plats avec des courgettes, des pommes de terre, de la citrouille ou de la viande séchée (kaddid).

Cette recette peut s'agrémenter de pommes de terre coupées en fines tranches et frites à l'huile, d'olives noires ou de fèves cuites à la vapeur.

En Algérie et en Tunisie, la variante la plus courante est une préparation avec oignons et tomates sur laquelle on ajoute à la fin des œufs brouillés ou cuits en surface. En Tunisie encore, elle s'accompagne parfois de merguez, avec ou sans œufs. Elle peut aussi être préparée avec de l'ail à la place des oignons.

En Turquie, la variante la plus commune comporte de l’aubergine, du poivron, de l’oignon, de l’ail et de la tomate. L’assaisonnement de la şakşuka comprend le sel, le sucre, le poivre, le paprika et l’huile d’olive. Le plat est servi avec une garniture de yaourt.

La chakchouka est aussi populaire dans la cuisine israélienne où elle a été introduite par les Juifs algériens et tunisiens. Elle est également appelée tastira chez les Juifs de Sousse.

La chakchouka, la ratatouille tunisienne

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Tunisie, #cuisine, #gastronomie

Repost0