histoire

Publié le 13 Septembre 2020

Bataille de Chapultepec par Carl Nebel (1851).

Bataille de Chapultepec par Carl Nebel (1851).

La bataille de Chapultepec se déroule en septembre 1847 durant la guerre américano-mexicaine, au château de Chapultepec sur la colline de Chapultepec, qui garde l'approche ouest de la ville de Mexico. Le château est alors une académie militaire où étudient 876 cadets qui participeront à la défense du château de Chapultepec, dirigée par Nicolás Bravo.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #bataille de Chapultepec, #1847, #Mexique, #Histoire

Repost0

Publié le 26 Juin 2020

Les Belges héritèrent de cette colonie après leur victoire sur les troupes de protection de l'Afrique orientale allemande à la fin de la Première Guerre mondiale. La Société des Nations confia la tutelle du Ruanda-Urundi à la Belgique. Celle-ci considérait – avec les pères blancs toujours sur place – la situation héritée de la colonisation allemande comme correspondant à un état social multi-séculaire. Ils imposèrent les Tutsi pour exercer l'autorité sous la tutelle de l'administration coloniale ; même dans le nord-ouest du Rwanda où régnait une monarchie dominée par des agriculteurs hutu, plus ou moins soumise à la dynastie royale d'éleveurs tutsis du reste du Rwanda.

L'encouragement cynique de la Belgique à un clivage racial ethnique largement artificiel entre les Tutsis et les Hutus de la région a conduit à des conflits ont finalement abouti au génocide le plus rapide et le plus brutal de l'histoire, au Rwanda en 1994. Le génocide a fait 800 000 morts selon l'ONU et plus d'un million selon les autorités rwandaises.

La société traditionnelle rwandaise perçue par le colonisateur favorisa les Tutsi dans l'accès aux études et à la gouvernance, tandis que les Hutus et la petite composante des artisans twas furent cantonnés à des activités subalternes.

Les racines du génocide des Tutsi au Rwanda

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Génocide des Tutsi au Rwanda, #Racisme, #Histoire, #Colonialisme, #1994

Repost0

Publié le 25 Juin 2020

No están destruyendo la "historia". Están destruyendo el culto y los homenajes a los esclavistas y las representaciones genocidas. De nada serviría tampoco disimular nuestras propias responsabilidades enlos desastres que se abatieron o siguen abatiéndose sobre nosotros.

Las estatuas y se remontan a la toma del Estado Independiente del Congo por Bélgica. Leopoldo II contamina la reputación de Bélgica. Este rey fue tan violento que fueron las otras potencias coloniales las que intervinieron para calmar su locura.

¿Son estos monumentos coloniales del período Leopoldista valores atemporales?

Por supuesto que no, ya que corresponden a momentos específicos de la historia. Pero si estas estatuas erigidas pueden verse en términos de homenaje, también pueden entenderse como el testimonio propagandístico de estos valores patrióticos, burgueses, racistas y patriarcales.

Lejos de todo sentimiento de odio, debemos tratar de reconstruir la historia, superando las falsificaciones y demás mentiras interesadas, con espíritu fraternaly desde la creencia profunda en la unidad de la especie humana.

Fotos con la inscripción "Lo siento" también fueron colgadas en el cuello de la estructura.

Fotos con la inscripción "Lo siento" también fueron colgadas en el cuello de la estructura.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Léopold II, #Mons, #Congo belge, #Histoire, #2020, #Bélgica, #Esclavage

Repost0