homophobie

Publié le 26 Juin 2019

We lost God control.. En écho à la tuerie d'Orlando survenue il y a 3 ans. Sans aucun doute, le contrôle de Dieu est un chef-d'œuvre devenu un classique instantané de Madonna. C’est l’un des thèmes les plus audacieux et les plus expérimentaux de Madame X et propose désormais une vidéo.

L'idée de la chanson est que je parle de quelque chose de très grave, mais la musique est disco. C'est ironique parce que nous pouvions aller dans des endroits comme les discothèques pour s'amuser, oublier, être libre. Maintenant, même ces endroits ne sont pas sûrs.

Madonna

Fusillade homophobe d'Orlando: "Cet attentat a été assez vite oublié"

La menace n'a fait que s'accentuer, avec la menace croissante de l'extrême droite qui tout comme ces fous de dieu peut aussi viser la communauté LGBTQ.

De nombreuses constantes esthétiques de la carrière de Madonna sont rassemblées dans cette vidéo, qui est plutôt un court métrage époustouflant. Religion, danse, égalité, rejet de la violence ... Madonna est devenue plus combative que jamais et personne ne peut dire que ce qu'elle soulève n'est pas pertinent. La reine de la pop continue de croire en la capacité de la musique à changer les mentalités, et nous devons nous réjouir de ne pas la laisser tomber. "Nous devons nous réveiller".

Les noms des victimes sont:

Edward Sotomayor Jr., 34 ans
Stanley Almodóvar III, 23 ans
Luis Omar Ocasio-Capo, 20 ans
Juan Ramón Guerrero, 22 ans
Eric Iván Ortiz-Rivera, 36 ans
Peter O. Gonzalez-Cruz, 22 ans
Luis S. Vielma, 22 ans
Kimberly Morris, 37 ans
Eddie Jamoldroy Justice, 30 ans
Darryl Roman Burt II, 29 ans
Deonka Deidra Drayton, 32 ans
Alejandro Barrios Martínez, 21 ans
Anthony Luis Laureano Disla, 25 ans
Jean Carlos Méndez Pérez, 35 ans
Franky Jimmy Dejesus Velázquez, 50 ans
Amanda Alvear, 25 ans
Martín Benitez Torres, 33 ans
Luis Daniel Wilson-León, 37 ans
Mercedez Marisol Flores, 26 ans
Xavier Emmanuel Serrano Rosado, 35 ans
Gilberto Ramon Silva Menendez, 25 ans
Simón Adrián Carrillo Fernández, 31 ans
Oscar A Aracena-Montero, 26 ans
Enrique L. Ríos, Jr., 25 ans
Miguel Ángel Honorato, 30 ans
Javier Jorge-Reyes, 40 ans
Joel Rayon Paniagua, 32 ans
Jason Benjamin Josaphat, 19 ans
Cory James Connell, 21 ans
Juan P. Rivera Velázquez, 37 ans
Luis Daniel Conde, 39 ans
Shane Evan Tomlinson, 33 ans
Juan Chavez-Martinez, 25 ans
Jerald Arthur Wright, 31 ans
Leroy Valentín Fernández, 25 ans
Tevin Eugene Crosby, 25 ans
Jonathan Antonio Camuy Vega, 24 ans
Jean C. Nives Rodríguez, 27 ans
Rodolfo Ayala-Ayala, 33 ans
Brenda Lee Márquez McCool, 49 ans
Yilmary Rodríguez Sulivan, 24 ans
Christopher Andrew Leinonen, 32 ans
Angel L. Candelario-Padro, 28 ans
Frank Hernández, 27 ans
Paul Terrell Henry, 41 ans
Antonio Davon Brown, 29 ans
Christopher Joseph Sanfeliz, 24 ans
Akyra Monet Murray, 18 ans
Gerardo A. Ortiz-Jiménez, 25 ans

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Fusillade du 12 juin 2016 à Orlando, #Madonna, #homophobie, #Religion, #God Control, #Madame X

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

Estamos bien en 2019, en Bélgica y no en un país del tercer mundo.

Homofobia: Yo preferiría que cierto tipo de flamencos progresivos no vengan a vivir a Molenbeek según un padre dominicano.

Puede ser mejor como pareja gay no caminar de la mano en la calle. Hay lugares donde puedes y lugares donde es más problemático. Yo no disculpo eso. Pero trate de entender a Molenbeek, para tener una idea de lo que es posible. Y trata de expandir y expandir estos lugares donde sea posible.

Johan Leman

Johan Leman, un padre dominicano involucrado en asuntos sociales en el municipio de Molenbeek en Bruselas, ha generado un alboroto de los progresistas flamencos en la capital belga que parecen justificar la discriminación contra las personas LGBT.

Molenbeek ha sido ampliamente criticado, al menos desde los ataques terroristas de París de noviembre de 2015, después de que se reveló que una gran parte de la organización y la planificación se estaban llevando a cabo allí, lo que llevó a la Para ser descrito como la capital del jihadismo de Europa. A diferencia de la parte flamenca de Bélgica, Bruselas no obligó a sus inmigrantes a hablar el idioma del país ni a integrar y facilitar hasta el día de hoy la preservación de las costumbres de los países de origen. Las investigaciones sobre los atentados en París, contra el periódico satírico Charlie Hebdo y un supermercado judío, revelaron que parte del arsenal utilizado en esta serie de ataques se habría adquirido en esta parte de Bruselas. 

Según el clérigo cristiano, no parece tener problemas con los homosexuales que no pueden caminar de la mano. Esto equivaldría a aceptar que en Molenbeek habría menos derechos que en otras partes de Bélgica, y por lo tanto negar la naturaleza universal de los derechos humanos. Estas palabras atestiguan una mentalidad extraña: por ciertas razones, lo intolerable se volvería más tolerable en algunos lugares que en otros.

Estoy cansado de estas tonterías. ¡La gente de Bruselas merece luz, no tinieblas!

Els Ampe (Open VLD)

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Molenbeek, #religion, #gay, #homophobie, #2019, #Bélgica, #Bruselas, #Bruxelles

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

Homophobie - Je préférerais qu'un certain type de Flamands progressistes ne viennent pas vivre à Molenbeek selon un petit père dominicain

Il est peut-être préférable en tant que couple gay de ne pas marcher main dans la main dans la rue. Il y a des endroits où vous pouvez, et des endroits où c’est plus problématique. Je n'excuse pas ça. Mais essayez de comprendre Molenbeek, de vous faire une idée de ce qui est possible. Et essayez de vous développer et d'étendre ces endroits où c'est possible.

Johan Leman

Homophobie - Je préférerais qu'un certain type de Flamands progressistes ne viennent pas vivre à Molenbeek selon un petit père dominicain
Homophobie - Je préférerais qu'un certain type de Flamands progressistes ne viennent pas vivre à Molenbeek selon un petit père dominicain

Johan Lemanm un petit père dominicain engagé dans le social dans la commune bruxelloise de Molenbeek a généré un un tollé auprès des flamands progressistes de la capitale belge paraissant excuser une discrimination à l'égard des personnes LGBT.

Molenbeek a suscité de nombreuses critiques, du moins depuis les attaques terroristes de Paris de novembre 2015, après qu'il eut été révélé qu'une grande partie de l'organisation et de la planification s'y déroulaient, ce qui a conduit la commune à être décrite comme la capitale du jihad de l'Europe.

Selon le religieux chrétien, il ne semble pas avoir de problème avec les homosexuels qui ne peuvent pas marcher main dans la main.  Cela reviendrait à accepter qu’à Molenbeek, on aurait moins de droits qu’ailleurs en Belgique, et donc à nier le caractère universel des droits humains. Ces propos témoignent d’une mentalité pour le moins étrange : pour certaines raisons, l’intolérable deviendrait plus tolérable en certains lieux qu’en d’autres.

...J'en ai assez de ces absurdités. Les Bruxellois méritent la lumière et non les ténèbres!

Els Ampe (Open VLD) a répondu sur Twitter

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Molenbeek, #Homophobie, #Religion, #Gay, #LGBT, #Bruxelles, #Belgique

Repost0