homophobie

Publié le 12 Avril 2017

En Allemagne nazie tout comme dans la Tunisie de 2017, l'emprisonnement des homosexuels répond non pas à une logique de persécution systématique.  mais s'inscrivait dans une logique de répression des « indésirables » (asociaux, criminels…) ou des personnes considérées comme dangereuses par le régime en raison de leurs convictions. Les homosexuels tunisiens sont la cible de violences. Aux yeux de la justice tunisienne, l’homophobie n’est ni un délit, ni une circonstance aggravante en cas d’homicide. La peur des violences policières contraint les victimes au silence, elles ne portent pas plainte.

Le Docteur Mohamed Allouche est désigné par le Commissaire Mohamed Hmissi. Le rapport médical du médecin légiste. On trouvait le même genre de rapports médicaux dans les camps de concentration nazis...quelle honte !  Josef Mengele ordonnait en effet ce genre de rapport pour le régime hitlérien.

Le Docteur Mohamed Allouche est désigné par le Commissaire Mohamed Hmissi. Le rapport médical du médecin légiste. On trouvait le même genre de rapports médicaux dans les camps de concentration nazis...quelle honte ! Josef Mengele ordonnait en effet ce genre de rapport pour le régime hitlérien.

Le Docteur Mohamed Allouche, décrit comme un personnage sadique, sans empathie travaille pour l'hôpital Charles Nicolle de Tunis arborant fièrement le drapeau nazi. Il est temps de mettre un terme à cette inhumaine déviance ou alors il faudra bientôt chercher des vaccins contre les docteurs Mengele. . Publié sur Facebook par  Shams - Pour la dépénalisation de l'homosexualité en Tunisie.

Le Docteur Mohamed Allouche, décrit comme un personnage sadique, sans empathie travaille pour l'hôpital Charles Nicolle de Tunis arborant fièrement le drapeau nazi. Il est temps de mettre un terme à cette inhumaine déviance ou alors il faudra bientôt chercher des vaccins contre les docteurs Mengele. . Publié sur Facebook par Shams - Pour la dépénalisation de l'homosexualité en Tunisie.

Josef Mengele (16 mars 1911 - 7 février 1979) était un officier allemand de la Schutzstaffel (SS), criminel de guerre qui exerça comme médecin dans le camp de concentration d'Auschwitz durant la Seconde Guerre mondiale. Il y participa à la sélection des déportés voués à un gazage immédiat et réalisa diverses expérimentations médicales meurtrières sur de nombreux détenus. Le médecin tortionnaire Joseph Mengele, sévissait dans le camp d'Auschwitz, il possédait un laboratoire géant où il utilisait des humains comme cobayes.

Josef Mengele (16 mars 1911 - 7 février 1979) était un officier allemand de la Schutzstaffel (SS), criminel de guerre qui exerça comme médecin dans le camp de concentration d'Auschwitz durant la Seconde Guerre mondiale. Il y participa à la sélection des déportés voués à un gazage immédiat et réalisa diverses expérimentations médicales meurtrières sur de nombreux détenus. Le médecin tortionnaire Joseph Mengele, sévissait dans le camp d'Auschwitz, il possédait un laboratoire géant où il utilisait des humains comme cobayes.

Le triangle rose (en allemand : Rosa Winkel) était dans l'univers concentrationnaire nazi le symbole utilisé pour « marquer » les homosexuels masculins. Pouvant être de taille supérieure aux autres triangles marquant d'autres catégories de détenus, ce symbole de persécution, de discrimination, a été repris par la communauté homosexuelle comme symbole identitaire.

Le triangle rose (en allemand : Rosa Winkel) était dans l'univers concentrationnaire nazi le symbole utilisé pour « marquer » les homosexuels masculins. Pouvant être de taille supérieure aux autres triangles marquant d'autres catégories de détenus, ce symbole de persécution, de discrimination, a été repris par la communauté homosexuelle comme symbole identitaire.

Facebook est un moyen indispensable à la médiatisation et à la sensibilisation de la cause LGBT. Les différentes associations y sont particulièrement actives, Shams la première. Elle y diffuse articles et communiqués sur les atteintes aux droits des homosexuels et ses actions.

Facebook est un moyen indispensable à la médiatisation et à la sensibilisation de la cause LGBT. Les différentes associations y sont particulièrement actives, Shams la première. Elle y diffuse articles et communiqués sur les atteintes aux droits des homosexuels et ses actions.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Avril 2017

Les Pays-Bas, terre de tolérance et d’ouverture ? Ces dernières années pourtant, on assiste à une montée des intolérances religieuses

La réputation de tolérance du pays est mise à mal à l’approche de sa Gay Pride. Des couples homosexuels quittent même certaines villes en raison des violences discriminatoires.  L’inquiétude devient insupportable, dans le pays réputé le plus tolérant d’Europe à l’égard des homosexuels - le premier au monde à avoir légalisé le mariage gay en 2001. Une enquête a montré que 22 % des homosexuels vivant dans le pays disaient ressentir de l'insécurité dans les rues, dans leur quartier ou dans les transports publics.

Un crime de haine odieux contre un couple gay de Arnhem aux Pays-Bas vient de se produire. Jasper Vernes-Sewratan et Ronnie Sewratan-Vernes se tenaient la main et rentraient chez eux après une soirée dans un club à Arnhem. Le couple se tenaient juste la main en public, mais ils étaient seuls et il faisait nuit. Le cauchemar commence pour le couple alors qu’ils traversaient le pont Nelson Mandela, et sont abordé par un groupe de six à huit hommes  dont le plus jeune n´a que 14 ans. Ils seraient d´origine marocaine.

Les deux jeune hommes ont été pris d´assaut par un groupe de jeunes homophobes violents avec des pinces coupantes..

Jasper a déclaré à RTL Nieuws: « Ils ont commencé à crier: dégoûtant, sale, homo, ce genre de choses. Nous avons crié quelque chose et nous avons marché, mais tout à coup ils sont venus après nous.  »

Les tensions se sont intensifiées et l´attaque homophobe s’en est suivie. 

En Allemagne presque tous les journaux en ont parlé. En France et Belgique, cette violence homophobe na pas été traitée par les medias francophones. 

En ce 17 mai, nous célébrons la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. La Journée est célébrée de fait dans plus de 60 pays à travers le monde. Elle a été reconnue de jure par l'Union européenne, la Belgique, le Royaume-Uni, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Mexique, le Costa Rica.

Pays-Bas: une nation moins tolérante à l’égard des homosexuels?

Pays-Bas: une nation moins tolérante à l’égard des homosexuels?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Mars 2017

On vit dans une société machiste, religieuse, patriarcale et sexiste, où le thème de la sexualité est tabou, alors imaginez un peu ce que c’est pour l’homosexualité.

Ahmed Ben Amor, vice-président de Shams

Un nouvel acte d´homophobie d’État en Tunisie bien que la Constitution tunisienne consacre pourtant le droit pour chaque personne à la protection de sa vie privée. Tous les citoyens sont égaux devant la loi et par la loi, sans discrimination. Il est inadmissible encore en 2017 de rejeter des concitoyens(ne)s parce qu'homosexuel(le)s. Les traiter de tous les noms (Pd, cheval, gouine, pédale, hsan, trombita,) ou traiter une personne qu'on n'aime pas de tous ces noms, regarder de travers quelqu'un pour son homosexualité, refuser d'embaucher une personne pour ce même motif, refuser l'amitié de quelqu'un car "soupçonné" d'homosexualité etc. ..... sont tous des signes de rejet, de discrimination et donc d'homophobie et de lesbophobie. L'article 230 du Code pénal punit en effet la sodomie et le lesbianisme de trois ans de prison. 

Difficile dans ce cas d'évoquer une fois de plus une quelconque atteinte à la moralité publique, lorsque tout se déroule dans un cadre privé. Les deux accusés sont actuellement incarcérés à la prison de Mornaguia (au sud-ouest de Tunis). Des ONG fustigent aussi le recours aux tests anaux lors des interpellations, un traitement "cruel, inhumain et dégradant".

Dans de nombreux pays africains, des associations de défense des droits LGBT se sont créées, souvent sous couvert de lutte contre le VIH/sida. Ces associations mènent des actions de sensibilisation et de prévention auprès des communautés homosexuelles, concernant la lutte contre cette épidémie, mais aussi concernant les droits de ces populations.

Diplômé de l’institut maghrébin de cinéma (IMC) en 2001, puis de l’École Supérieure des études Cinématographiques (ESEC) à Paris, Karim Belhadj a travaillé en tant qu’assistant réalisateur sur plusieurs courts métrages et spots publicitaires. Après avoir réalisé en 2011, S.O.S, un premier documentaire, il sort son premier court métrage de fiction Case départ en 2012, avec le soutien du ministère de la Culture. Le film évoque la difficulté du quotidien des diplômés de l’enseignement supérieur en Tunisie. 

A noter que le Ministère des Affaires étrangères français et belge n’ont, pour l’instant, pas publié de consignes particulières aux voyageurs gays. Aidez nous à dénoncez les conséquences des lois homophobes en Tunisie.

Homosexualité : en Tunisie, le procès du « test de la honte »

Homosexualité : en Tunisie, le procès du « test de la honte »

Affichette apposée sur un magasin de Tunis, apparemment un café internet, expliquant en arabe: «Interdit d'entrer aux homosexuels et aux athées (capture d'écran de Twitter).© Capture d'écran de Twitter

Affichette apposée sur un magasin de Tunis, apparemment un café internet, expliquant en arabe: «Interdit d'entrer aux homosexuels et aux athées (capture d'écran de Twitter).© Capture d'écran de Twitter

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #2017, #homophobie, #Tunisie, #Gay, #cinéma, #Karim Belhadj

Repost0