homophobie

Publié le 29 Mai 2016

La vidéo de Take Me to Church est réalisée par Brendan Canty et publiée le 25 septembre 2013. Tournée en noir et blanc, elle suit la relation de deux hommes homosexuels, et les réactions violentes à caractère homophobe qui s'ensuivent lorsque la communauté apprend de l'un des amants l'homosexualité du couple. Hozier n'apparaît pas dans la vidéo.

Hozier - Take Me To Church

À travers ce morceau, le chanteur souhaite défendre la cause homosexuelle et l'orientation sexuelle de chacun, en dénonçant le traitement de la communauté LGBT en Russie. Hozier déclare à propos de ce clip :« Cette chanson a toujours parlé de l'humanité dans ce qu'elle a de plus naturelle, et sur comment elle est constamment minée par les [organisations de] religieux et par ceux qui voudraient nous faire croire qu'ils agissent dans son intérêt. Ce qu'on a vu se développer en Russie n'est rien de moins qu'un cauchemar, alors j'ai proposé d'amener ces thèmes dans l'histoire [de la chanson] et Brendan a aimé l'idée. » "Il s'agit de l'humanité à son plus naturel, et je pense que la chanson est sur la sexualité, à propos de l'acte sexuel lui-même. C’est aussi un sur l'Eglise et les organisations qui veulent affaiblir l'humanité à son plus naturel en critiquant des choses comme l'orientation sexuelle ou l'humanité naturelle."

Le clip vidéo est considéré par le magazine New York comme l'un des quinze meilleurs de l'année 2014.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Religion, #Homophobie, #Hozier, #Coming Out Day, #2014

Repost0

Publié le 11 Mai 2016

Cet article est reposté depuis Encyclopædia of Gay and Lesbian Popular Culture.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #drapeau arc-en-ciel, #LGBT, #Molenbeek-Saint-Jean, #Homophobie, #Discrimination LGBT, #2016

Repost0

Publié le 29 Avril 2016

Le clip vidéo de la chanson Fasateen (robes) montre les membres du groupe déconstruire les symboles nuptiaux. La presse occidentale a surtout retenu un autre thème, abordé dans trois chansons, l'homosexualité.

Bassam al-Battouch fait interdire le concert d'un groupe de rock libanais pour apologie de l'homosexualité et du satanisme

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #musiques libanaises, #Actualités, #2016, #Homophobie, #Gay, #Culture gay, #rock, #Rock libanais

Repost0