ik wil deze nacht in de straten verdwalen

Publié le 9 Juin 2019

Avant les frères Dardenne, il y a eu Benoît Lamy.

Avant les frères Dardenne, il y a eu Benoît Lamy.

Home Sweet Home est un film franco-belge réalisé par Benoît Lamy sorti en 1973. 

Benoît Lamy a été tué le 15 avril 2008 par son compagnon Perceval Ceulemans avec qui il vivait en couple. Le 15 juillet 2014, le meurtrier a été condamné par le tribunal correctionnel de Nivelles à quarante mois d’emprisonnement ferme pour « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Comédie culte qui raconte une révolte des retraités qui vivent dans une résidence ancienne à Bruxelles, avec l'aide de l'infirmière Claire (Claude Jade) et du travailleur social Jacques (Jacques Perrin). La comédie a reçu un total de 14 prix internationaux et est entrée dans l'histoire comme l'une des grandes étapes du cinéma belge de langue française, comme le rappellent les journaux aujourd'hui.

Du film "Home Sweet Home" chanté en flamand et en français.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Ik Wil Deze Nacht In De Straten Verdwalen, #cinéma, #Home Sweet Home

Repost0

Publié le 9 Juin 2019

Wannes Van de Velde, (né le 29 avril 1937 à Anvers, Belgique - mort le 10 novembre 2008), est un chansonnier, musicien, poète et artiste plasticien belge. D’une part dépositaire de la tradition populaire, et véritable figure emblématique du folk anversois, ayant assumé, à ce titre, un rôle de conservateur d’un patrimoine séculaire, il apparaît d’autre part comme un important novateur, ayant jeté des passerelles entre musique populaire traditionnelle d’une part, et jazz et musique contemporaine d’autre part ; de même, il sut combiner art populaire et théâtre moderne.

Le système médiatique commercial lui était étranger, et il ne consentit à céder à aucun de ses impératifs ; quelques-unes de ses chansons connurent néanmoins un gros succès public, notamment  Ik Wil Deze Nacht In De Straten Verdwalen (qui servit de musique de film), In mijn mansarde, et De brug van Willebroek. Il est à signaler qu’il fut déjà peintre et sculpteur bien avant d’engager une carrière de chansonnier.

La chanson a été reprise par de nombreux autres artistes lors de représentations à diverses occasions

De klank van de stad maakt mijn ziel amoureus,
Al heb ik geen geld om plezier te betalen,
Ik vind wel een vrouwke heel net en genereus,
Onder de glans van de manestralen,
Wordt heel onze wereld een huwelijks bed,
Ga mee naar de kroegen vol vrouwen en matrozen,
Vergeet uwe naam en al de rest,
Ik wil deze nacht in de straten verdwalen,
De klank van de stad maakt mijn ziel amoureus,
Al heb ik geen geld om plezier te betalen,
Ik vind wel een vrouwke naar mijn keus,
Ik wil deze nacht in de straten verdwalen,
De klank van de stad maakt mijn ziel amoureus,
Al heb ik geen geld om plezier te betalen,
Ik vind wel een vrouwke heel net en genereus,
Laat ons dan samen de wereld verteren,
Met klinkende glazen vol Franse wijn,
Zingt mee met de mensen dat hebben ze geiren,
En laat deze nacht nooit ten einde zijn,
Ik wil deze nacht in de straten verdwalen,
De klank van de stad maakt mijn ziel amoureus,
Al heb ik geen geld om plezier te betalen,
Ik vind wel een vrouwke naar mijn keus.

Paroliers : Wannes van de Velde / Walter Heynen

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Ik Wil Deze Nacht In De Straten Verdwalen, #Wannes Van De Velde, #Anvers, #musique folk

Repost1