israel

Publié le 18 Mai 2021

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Set Me Free, #Eden Alene, #Eurovision Song Contest, #2021, #Israël

Repost0

Publié le 24 Mai 2019

La musique mizrahi comme élément de fusion ethnique dans le processus migratoire en Israël.

Sur la scène musicale de l'État d'Israël moderne, la musique mizrahi est devenue très populaire, peut-être la plus populaire de toutes. Cependant, sa popularité est un phénomène très récent. Jusque dans les années 1970. Au fil du temps, la musique Mizrahi fusionna avec d'autres genres, notamment le rock oriental, le hip-hop et la pop. Il faut louer les bienfaits de l'intégration, du creuset des cultures.

Last Night in Orient - LNO ©

Cette contre-culture pourrait être la revanche d'une identité ethno-religieuse en Israël, une cohabitation inter-ethnique à Tel-Aviv.

Cette contre-culture pourrait être la revanche d'une identité ethno-religieuse en Israël, une cohabitation inter-ethnique à Tel-Aviv.

Je pense qu'Arisa est l'un des changements les plus positifs et optimistes survenus dans la culture israélienne en général.

La musique mizrhahi (hébreu : מוזיקה מזרחית muzika mizrahit  [ˈMuzika mizraˈ ħit] , "Musique orientale / orientale") fait référence à un genre de musique en Israël qui combine des éléments de l'Europe, de l'Afrique du Nord et du monde arabe, et de la culture juive et qui est principalement interprétée par des Israéliens de descendance Mizrahi. Les chansons sont généralement chantées en hébreu ou en arabe parlé. Ce genre oriental est influencée par la musique de l'arabe, turque et grecque apporté à Israël par les Juifs Mizrahi et séfarades.

Les communautés immigrées israéliennes des pays du Moyen-Orient et du Maghreb créent depuis 50 ans une musique qui synthétise et associe des éléments de musique arabe, turque et grecque, ainsi que la musique israélienne jusque-là, dominée par la culture Ashkénaze.

Le chercheur en sciences sociales, Sami Shalom Chetrit, a écrit: "L'établissement éducatif et culturel n'a ménagé aucun effort pour séparer la deuxième génération d'immigrants de l'Est de cette musique, par une socialisation intense dans les écoles et les médias".

Aujourd'hui, la musique en Israël continue de changer tout en incorporant des éléments stylistiques du pays d'origine de l'artiste. Cependant, les progrès vers un style israélien authentique se poursuivent avec le temps.

Il est apparu ensuite que Tel Aviv promeut la culture de l'identité homosexuelle

Le style mizrahi est certainement le fruit d’une contre-culture, discrète voire souterraine qui a certainement permis cette émergence  de la culture LGBT+  dans cette ville du Moyen Orient. Et cela ne semble pas lui porter trop de préjudice parmi les Arabes israéliens, dont nombreux en sont fiers. 

Il est difficile d’exagérer le succès d’Arisa, dont les soirées LGBT+ inspirées par le Moyen-Orient ont commencé vers 2011 à Tel-Aviv. Vous rencontrerez multitude de fans lors de ces événements mensuels déchaînés - un mélange principalement composé de personnes transgenres, de gays et de lesbiennes, mais également d’hétérosexuels. Ce sont principalement des Mizrahim (des Juifs d’ascendance moyenne-orientale) de droite, mais aussi des membres de la gauche et des Palestiniens fuyant les persécutions homophobes du hamas, ainsi que des fêtards originaires des zones périphériques de Tel-Aviv. Tous dansent avec une joie contagieuse dans des clubs enfumés, au son de la musique mizrahi. 

Eliad Cohen, avec ses muscles déchirés, ses six muscles abdominaux et sa poitrine velue, a joué le rôle du type fort et musclé, tandis que son partenaire, Yekutiel, arborait une combinaison d'attributs masculins et féminins: d'un côté, il portait du maquillage et accessoires kitsch; et de l'autre, il avait la poitrine velue et la moustache soignée.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Musique mizrahi, #Musiques arabes, #Israël, #Culture gay

Repost0

Publié le 21 Juin 2018

Vous ne trouvez pas cela étonnant ?

Vous ne trouvez pas cela étonnant ?

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #2018, #Israël, #Terrorisme, #Actualités, #Gaza, #ONU

Repost0