la pharmacie centrale

Publié le 20 Avril 2019

Bruxelles était la capitale des élixirs en tous genres. Le Romain, Nectar des Athlètes. La pharmacie du père Arthur et fils Bonnichon profitaient de l'ignorance des Bruxellois et étaient de sacrés charlatans.

Heureusement que le métier de pharmacien est en constante évolution et a connu d'importants bouleversements depuis lors. Qui se souvient encore de l’absinthe pour dames Bonnichon ?

Le Romain, Nectar des Athlètes. Le terme pharmaceutique d’élixir est tombé en désuétude. Il pouvait désigner, dans son acception la plus générale, toute liqueur médicamenteuse, dans une acception plus spécifique une préparation à base de sirop de sucre dissous dans l'alcool ou chez les romantiques une drogue censée posséder des vertus magiques comme l'élixir de longue vie ou d'amour.

Le Romain, Nectar des Athlètes. Le terme pharmaceutique d’élixir est tombé en désuétude. Il pouvait désigner, dans son acception la plus générale, toute liqueur médicamenteuse, dans une acception plus spécifique une préparation à base de sirop de sucre dissous dans l'alcool ou chez les romantiques une drogue censée posséder des vertus magiques comme l'élixir de longue vie ou d'amour.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Bruxelles, #Médecine, #Pharmacie, #Le Romain, nectar des athlètes, #Arthur Bonnichon, #La Pharmacie Centrale

Repost0