luis bunuel

Publié le 10 Août 2022

Los olvidados (littéralement « les oubliés » en espagnol) est un film mexicain de Luis Buñuel, sorti en 1950. Le poète Octavio Paz a écrit : « Los Olvidados est quelque chose de plus qu'un film réaliste. Les rêves, les désirs, les horreurs, le délire, le hasard, la part nocturne de la vie, ont aussi leur part. Et le poids de réalité qu'il nous montre est si atroce qu'il finit par paraître impossible, insupportable. Et c'est ainsi : la réalité est insupportable ; et pour cette raison, parce qu'il ne le supporte pas, l'homme tue et meurt, aime et crée »1. A sa sortie le film fait scandale et ne reste que 3 jours à l’affiche avant d’être retiré des écrans malgré le soutien de nombreux intellectuels mexicains2. Ce film obtient un grand impact mondial et a remporté le prix du meilleur réalisateur au Festival de Cannes3.

 

Synopsis

El Jaibo, un adolescent des rues, s’échappe de la maison de correction et retrouve ses compagnons d'infortune dans leur bidonville de la banlieue de Mexico. Avec Pedro et d’autres enfants, il tente d’attaquer Don Carmelo, un aveugle cruel qui survit en jouant de la musique dans les rues. Quelques jours après, Jaibo tue, en présence de Pedro, le jeune homme qu’il accuse de l’avoir dénoncé. À partir de ce moment, les destins de Pedro et du Jaibo sont tragiquement unis.

Fiche technique

Distribution

Jacques Prévert consacre un poème au film dans son recueil Spectacle4. La chanteuse franco-portugaise Marie Myriam a sorti un single intitulé "Los olvidados" au début des années 80, qui s'inspire de ce film.

Distinctions

Références

  1.  Enfilme.com, [http://enfilme.com/notas-del-dia/octavio-paz-y-su-texto-sobre-los-olvidados-de-bunuel [archive] « Octavio Paz y su texto sobre 'Los Olvidados' de Bu�uel - ENFILME.COM »], sur enfilme.com (consulté le )
  2.  « Los Olvidados de Luis Buñuel (1950) - Analyse et critique du film - DVDClassik » [archive], sur www.dvdclassik.com (consulté le )
  3.  (es) « Luis Buñuel en Tlalpan » [archive], sur Alcaldía Tlalpan | Grande como su gente,  (consulté le )
  4.  Jacques Prévert, Spectacle, Gallimard, coll. « Le Point du jour »,  (1re éd. 1951) (ISBN 9782070252350).
  5.  « 4e Édition - 1951 » [archive], sur Festival de Cannes (consulté le ).
  6.  (es) Rafael Sánchez Casademont, « Luis Buñuel en 10 películas imprescindibles » [archive], sur Fotogramas.es (consulté le ).

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Los Olvidados, #Luis Buñuel, #Cinéma mexicain, #Film mexicain, #1950

Repost0

Publié le 11 Septembre 2021

Las Hurdes, terre d'âme propose ainsi un double voyage à travers un territoire dont écrivains, photographes et cinéastes ont fait un symbole, voire un mythe. Ses protagonistes recherchent des expériences directes et des explications à travers des personnages populaires et des experts. Au fond, à partir des expériences les plus simples, les parcours d'Adriana Ugarte et Jimmy Barnatán soulèvent de multiples questions liées à la création artistique, à l'intervention de la culture sur le réel et à l'interaction réciproque entre un territoire et son imaginaire, entre la nature, l'action humaine et ses valeur symbolique.

Adriana Ugarte et Jimmy Barnatán, protagonistes d'un documentaire dans lequel il y a un voyage à la fois personnel et géographique.

Terre sans pain (Las Hurdes, tierra sin pan) est un « essai cinématographique de géographie humaine » franco-espagnol réalisé par Luis Buñuel en 1932. Tableau de la misère endémique de l'Estrémadure.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Las Hurdes, #Luis Buñuel, #Tierra Sin Pan, #Espagne, #Cinéma

Repost0

Publié le 7 Novembre 2019

Cet article est reposté depuis Mon monde, mon univers.

Voir les commentaires

Rédigé par Mia Holger

Publié dans #Luis Buñuel, #Las Hurdes, tierra sin pan, #Cinéma, #Espagne

Repost0