mayas

Publié le 28 Décembre 2020

Avec une grande douleur, je regrette la mort du maestro Armando Manzanero, l'un des plus grands compositeurs du Mexique, ses chansons font définitivement partie de l'éducation sentimentale des Mexicains. Généreux et souriant, toujours attaché à la culture. Merci pour tout.

Alejandra Frausto

Manzanero est un Maya du Yucatèque et formé à la musique à Mérida et à Mexico et a écrit sa première chanson à l'âge de 15 ans.

Armando Manzanero Canche était un chanteur, auteur - compositeur, interprète, musicien et producteur de disques mexicain, considéré comme l'un des grands compositeurs de langue espagnole dans l'histoire de la musique, Il a écrit plus de quatre cents chansons, dont plus d'une cinquantaine ont acquis une renommée internationale.

Armando Manzanero Canche était un chanteur, auteur - compositeur, interprète, musicien et producteur de disques mexicain, considéré comme l'un des grands compositeurs de langue espagnole dans l'histoire de la musique, Il a écrit plus de quatre cents chansons, dont plus d'une cinquantaine ont acquis une renommée internationale.

Il a été lauréat d'un Grammy Award pour sa carrière artistique qui est un Grammy spécial qui a récompensé de grandes personnalités musicales et qui est décerné à des artistes qui ont apporté des contributions remarquables au domaine de la discographie.

Armando Manzanero était un des compositeurs les plus emblématiques du boléro latino-américain, adopté par les Mexicains après avoir émergé et prospéré à Cuba à partir de la fin du XIXe siècle.

Ses chansons ont été interprétées par Frank Sinatra, Tony Bennett , Elvis Presley, Frank Pourcel, Paul Mauriat , Ray Conniff , Manoella Torres, Marco Antonio Muñiz, Raphael, José José, Andrea Bocelli, Christina Aguilera, Luis Miguel, Cristian Castro, Mayte et d'autres.

Au cours de ses 70 ans de carrière, Manzanero a publié plus de 30 enregistrements, a marqué de nombreux films et a écrit plus de 400 chansons.

Il est décédé le 28 décembre 2020 des suites de complications dérivées du COVID-19.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Armando Manzanero, #Covid-19, #Musique mexicaine, #ballades romantiques, #Mayas, #2020, #boléro

Repost0

Publié le 27 Décembre 2020

Les petits producteurs de café indigènes font face aux circonstances les plus défavorables dans un pays marqué par une histoire sanglante de guerre civile.

Avec leur coopérative, ces petits agriculteurs sont désormais parmi les plus importants exportateurs de café du pays. Cette matière première précieuse a toujours marqué l'histoire des peuples mayas du Guatemala. Premièrement, les colonisateurs se sont emparés de leurs terres. Plus tard, les propriétaires terriens allemands les ont soumis au travail forcé dans leurs plantations. Désormais, organisés sous forme de coopérative, les petits producteurs exportent leur café dans le monde entier. Tout a commencé il y a 30 ans sous l'initiative du suisse Ulrich Gurtner, dont l'objectif a toujours été de promouvoir l'indépendance économique des petits agriculteurs et, par conséquent, l'émancipation sociale des Mayas. Au total, 24 000 petits agriculteurs ont rejoint la fédération des coopératives Fedecocagua. La fédération vend le café de ses membres directement en bourse et les libère ainsi du fardeau des intermédiaires. En outre, il tente de les libérer de la dépendance qui peut être générée par l'aide au développement. Un objectif extrêmement difficile dans un pays où 3% de la population possède 70% des terres.

L'oligarchie continue de dominer la politique du pays. Pour cette raison, à ce jour, les atrocités commises pendant la longue guerre civile, qui a coûté la vie à 200.000 personnes, appartenant pour la plupart aux peuples mayas, n'ont guère été élucidées. Bien que l'accord de paix ait été signé en 1996, Ulrich Gurtner a le sentiment que la guerre contre les premiers habitants du pays ne s'est jamais complètement arrêtée.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Guatemala, #café, #Mayas, #Documents, #Culture maya, #El aroma de la Libertad, #El café y los dioses mayas

Repost0

Publié le 26 Octobre 2020

Pour les Mayas, le colibri est un animal mythologique qui aide à guérir et aide les personnes qui ont besoin de changer leur chance.

Les Colibris, symbolique précolombienne et utilisations religieuses dans le Mexique actuel. La légende maya considère la visite d'un colibri comme un bon présage.

Les Mayas ont une culture très mystique et, ils ont une légende pour tout. Selon les anciens sages de cette civilisation, les dieux ont créé tout ce qui nous entoure sur une planète qui existait déjà. Ils modelèrent les animaux à partir de boue et de maïs, les équipant d'habiletés physiques et spirituelles exceptionnelles, chaque animal se voyaient assignés une mission particulière. Beaucoup de ces animaux sont au final la personnification des dieux eux mêmes. Les créatures du monde animal sont sacrées pour des civilisations comme celle des Mayas car ils pensaient qu'ils étaient des messagers directs de leurs divinités vénérées.

Les mayas considéraient les colibris comme étant des créatures sacrées que possédaient des pouvoirs de guérison au travers de la joie et de l'amour qu'ils transmettent aux personnes qui les observent. Sur ce point nous sommes absolument d'accord avec la croyance Maya, admettons-le chaque fois que nous voyons un colibri notre cœur s'accélère et des belles émotions nous submergent.

La légende du colibri maya nous explique que les dieux ont créé tous les animaux et qu'ils leurs assigneront un travail spécifique à accomplir sur Terre. Une fois la distribution terminée, ils se sont rendus compte qu'ils en avaient oublié un, un des plus significatifs pour eux: ils ont besoin d'un messager qui transporterait leurs pensées et leurs désirs d'un lieu à un autre. De plus, comme ils avaient oublié cet office, ils n'avaient plus assez de matériaux nécessaire pour la création de ce nouveau messager... Ils n'avaient plus de boue ni de maïs...

Les mexicains pensent que ces oiseaux apportent des messages de l'au-delà et qu'ils peuvent être des manifestations de l'esprit d'une personne décédée. Le colibri est aussi considéré comme étant un animal mythologique guérisseur qui aide les personnes nécessiteuses en leurs changeant leur chance.

Pour finir, cette légende se résume dans le simple fait que ce magnifique oiseau, petit et furtif a le travail de nous transmettre les pensées et les intentions des personnes de l'au-delà. Ainsi que si vous voyez un colibri s'approchant de votre tête, laissez-le tranquille, il est là pour vous transmettre un message et pour emporter vos désirs directement à leur destination.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Colibri, #Oiseau, #Religion, #civilisation maya, #messagers des Dieux, #légende, #Mayas, #Georgel

Repost0