mode vestimentaire

Publié le 7 Août 2021

Les styles vestimentaires varient considérablement parmi les Aymaras. Les hommes dans les villes portent des vêtements occidentaux ordinaires et les femmes portent leurs polleras (jupes) traditionnelles superposées réalisées avec des matériaux nobles, tels que le velours et le brocart. Elles portent des châles brodés et un chapeau melon appelé bombín (dont certains sont fabriqués en Italie). Ce couvre chef représente la recherche d'une identité esthétique et culturelle de la chola andine devenue citadine.

Selon la légende, sa popularité est née d'une erreur. Au tournant du xxe siècle, une importante cargaison de chapeaux a été commandée en Europe pour les cheminots britanniques, mais ils étaient de la mauvaise couleur (marron au lieu de noir, qui était la couleur à la mode pour les messieurs à l'époque) Plutôt que de les renvoyer, les chapeaux ont été remis aux femmes aymara et quechua qui avaient migré vers les villes et qui étaient à la recherche d'une identité esthétique et culturelle. Certaines versions de l'histoire disent qu'on a dit aux femmes que le fait de porter le bombín aiderait à la fertilité.

Dans l'altiplano, l'histoire est différente. Les vents forts et froids nécessitent des vêtements chauds en laine. Les femmes portent des jupes et des chandails longs et tissés à la maison. Les jupes se portent en couches. Pour les festivals ou les occasions importantes, les femmes portent jusqu'à cinq ou six jupes les unes sur les autres.

Les aguayos ou encore quepina sont des châles aux couleurs vives sont utilisés pour attacher les bébés au dos de leur mère ou pour transporter des charges de marchandises.

Les hommes portent des pantalons longs en coton et des bonnets en laine avec des oreillettes (Chullo). Dans de nombreuses régions, les hommes portent également des ponchos. Les deux sexes peuvent porter des sandales ou des chaussures, mais beaucoup marchent pieds nus malgré le froid.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Aymaras, #Mode vestimentaire, #Bolivie

Repost0

Publié le 28 Août 2020

Gloria Trevi a lancé une ligne de masques faciaux avec des dessins faits par elle-même, appelée Gloria Trevi Special Edition, qu'elle a fabriquée avec des artisans mexicains et avec laquelle ils ont l'intention d'aider les communautés les plus nécessiteuses du pays; de plus, elle prépare déjà la projection d'un concert qu'elle a enregistré à l'Arena Ciudad de México il y a quelques mois.

Gloria Trevi a lancé une ligne de masques faciaux avec des dessins faits par elle-même, appelée Gloria Trevi Special Edition, qu'elle a fabriquée avec des artisans mexicains et avec laquelle ils ont l'intention d'aider les communautés les plus nécessiteuses du pays; de plus, elle prépare déjà la projection d'un concert qu'elle a enregistré à l'Arena Ciudad de México il y a quelques mois.

Quand j'ai pensé à faire le masque, j'ai trouvé plusieurs fabricants et quand j'ai vu les artisans mexicains, j'ai dit: 'wow, c'est un projet avec une cause', parce que beaucoup de gens ont perdu leur emploi et je pense que c'est très important chercher de nouvelles voies pour réactiver l'économie, en plus de prendre soin de soi et des autres.

a déclaré l'interprète

Elle a souligné que les revenus collectés grâce à la vente de ces produits soutiendront la réactivation de l'industrie artisanale du pays et d'autres une partie sera destinée à sa fondation, Ana Dalai.

Ces vêtements de sécurité sanitaire aux designs spéciaux sont déjà en vente au Mexique et dans de nombreux autres pays. Ils peuvent être achetés sur le site Web de la société México Artesanal et sont au prix de 340 pesos (14,99 $) l'unité.

Les masques ont sept modèles spéciaux réalisés par Gloria Trevi, qui sont:Me lloras, Trevil, Súper Glow, La generala, Tu ángel de la guarda, Diosa de La noche y Mr. Trevi, qui font allusion à des chansons et des personnages emblématiques de la Pop star mexicaine, et sont créés pour se rapporter à l'humeur du porteur. 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Gloria Trevi, #Coronavirus, #Mode vestimentaire

Repost0

Publié le 30 Mars 2020

La maison de couture Paul Natan a été créée en 1930 sur l'avenue Louise. Au milieu des années 1980. Natan habille de nombreux membres des familles royales, telles que la reine Paola, la reine Mathilde et la reine Máxima. En 2017, Édouard Vermeulen a reçu le titre de baron du roi belge Philippe.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Coronavirus, #Bruxelles, #Mode vestimentaire, #Édouard Vermeulen, #sarscov2, #2020

Repost0