musique colombienne

Publié le 10 Février 2018

Juan Fernando Farfán une icône du folklore llanero de Colombie et le Venezuela est l'un des 10 meilleurs chanteurs de tous les temps Joropo dans les deux plaines.

Il y a plus de 45 ans, Juan Farfán a monté sur une plate-forme à Arauca pour chanter, et depuis lors il n'en est pas descendu car sa renommée est évaluée au fil des années et le ton sentimental de sa voix semble prendre de nouveaux accents. Juan Farfán est devenu une institution dans toutes les plaines de Colombie et du Venezuela

Juan Fernando Carrillo Farfán (Arauca, le 2 novembre, 1947), mieux connu sous le nom Juan Farfan, est unchanteur-compositeur-interprète colombien. Il est connu comme "Le coplero sentimental".

Après avoir terminé l'enseignement primaire, il se consacre à la musique Llanera en tant que compositeur et interprète, la participation de treize festivals copleros organisés en Arauca et les villes voisines, mais ils ont enregistré le premier de ses 29 albums seulement jusqu'en 1973.  Farfán reconnaît l'influence des gens comme Angel Custodio Loyola, qu'il a rencontré en 1963. Il s'est aventuré dans un style particulier de chanson sociale, avec des compositions telles que El bagre rayado y El juego de la paz, dans lequel il chante contre la violence qui sévit dans le pays en général et dans sa région araucanienne en particulier.

Au cours de sa carrière de quarante ans a été mis en évidence entre autres les compositions suivantes: 

La camisa conuquera
La escoba
Amor ideal
Viva el cantor
El baile del pavo
El pato jabao
Cabeceburro
El araucano

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Juan Farfán, #Musique colombienne, #Joropo

Repost0

Publié le 10 Février 2018

El Parrando est l’espace d’identification de la communauté qui assiste fièrement au lever ou au crépuscule en profitant d’un concert de musique llanera.

Walter Silva, auteur-compositeur-interprète de la musique llanera.

Le joropo est l’air typique des plaines orientales qui les identifie.

Isaac Tacha, professeur et compositeur.

L'origine du joropo remonte aux galères, soirées où dansaient la valse et les vals vueltiao, qui plus tard dérivèrent dans le joropo et c'est pourquoi le premier pas du joropo s'appelle valsiao. A l'origine, le joropo était une fête de famille animée par la musique, chantant et dansant avec la pitanza.

Le joropo est un genre musical et une danse traditionnelle du Venezuela et de la Colombie. Sa diversité se manifeste dans différentes typologies sous-régionales. Parmi eux on peut citer le joropo oriental, le joropo central (avec quelques spécificités comme le joropo tuyero, le joropo mirandino ou le joropo aragüeño), le joropo andin et le coup d'État de Larense au Venezuela; outre le joropo llanero, typique des plaines colombo-vénézuéliennes. 

Pendant plusieurs générations, le joropo était considéré comme une musique impie. Son origine paysanne et les contextes dans lesquels cet air s'est développé, caractérisé aujourd'hui par la harpe à quatre et les maracas, n'étaient pas une bonne lettre pour son acceptation pendant plusieurs années. "La musique llanera a été jouée dans les clubs, c'était de la musique fufurufas, ce n'était pas de la musique sociale. C'était un péché de jouer une chanson de joropo dans une pièce ", déclare Isaac Tacha.

La région des vastes plaines et savanes (les llanos) du nord de la Colombie et s’étendant au Venezuela possède sa propre culture. Les personnes qui y vivent sont de sang mêlé, à forte proportion indigène mais influencées par l’apport africain et européen. Ce dernier trait se traduit par la pratique de l’Espagnol, la religion catholique et l’élevage du bétail. Peuple de cavaliers, les Llaneros ont toujours utilisé le chant comme remède à la solitude.

Jusqu'au milieu du XXe siècle, et en ce qui concerne la région des plaines du Venezuela et des plaines orientales de la Colombie, le mot joropo faisait référence à un événement social - presque une foire - d'une durée qui pouvait aller de quelques heures et jusqu'à une semaine complète. Là, des gens de la localité ou de divers endroits participaient, généralement attirés par l'échange commercial, où l'événement central était la musique, la danse et le contrepoint. La musique du joropo llanero était fournie par un ensemble de base composé de quatre harpes, de maracas et de chants. S'il n'y avait pas de harpe, il a été remplacé par une bandola ou par le violon

Mais ce chant n’est pas seul, il est souvent accompagnés d’instruments. La harpe a été introduite dans la région au 18e siècle et elle est accompagnée d’un petit ensemble de cordes: cuatro et contrebasse (ou guitare basse) tandis que des maracas marquent le rythme. Certains groupes ajoutent un violon ou un accordéon.

Au fil du temps, la musique s’est professionnalisée et l’influence du Venezuela est devenue de plus en plus grande, notamment celle du joropo. Les thèmes des chansons sont souvent liés à l’élevage et à la transhumance des troupeaux mais des textes plus romantiques font également partie du répertoire.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Joropo, #Colombie, #musique colombienne, #Musica llanera

Repost0

Publié le 2 Février 2018

A veces pienso que
La vida me dejó
Sentado aquí
Abandonado
Me miras, callas, ries
Aun no estoy aquí
Estarás mejor
Lejos de mi
Te tomo ahora y bebo
Sin temor
Lo siento nena
El malo de la historia soy yo
Hey
Creeme amor
Amor
Besarte y no temerte
Tocarte aunque no siento nada
Amarte
Y no perderme
Lo siento
No soy tan bueno
Como crees
Como crees
Como Crees
Como...
A veces pienso que
La vida me dejo
Sin amor
Aunque así es mejor
Soy la arena blanca que consumes hoy
Soy nocivo
Aunque no lo pienses
Besarte y no temerte
Tocarte aunque no siento nada
Amarte
Y no perderme
Lo siento
No soy tan bueno
Como
Besarte todo es un juego
No miento todo es incierto ahora
Amarte
Y no perderme
Lo siento
No soy tan bueno
Como crees
Como crees
No soy tan bueno
No soy
No soy
Como ...

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Jona Camacho, #Nocivo, #musique colombienne, #Musiques latines

Repost0