musique colombienne

Publié le 23 Avril 2018

Ceci est l'amour, l'amour, l'amour qui m'amuse
Quand je pense à la Parranda
Je ne me rappelle plus de la mort

Cette chanson a plus de 100 ans, c'est une chanson de cow-boy et tous ceux qui l'ont écouté ont ajouté un verset de sa paternité; c'est ainsi que la chanson a grandi et s'est transmise de génération en génération, l'auteur est anonyme mais avec ces expressions musicales autochtones, c'est ainsi qu'est née notre belle musique vallenato !

Gabriel García Márquez fut un grand passionné du Vallenato, cette musique du folklore colombien qui a marqué notre imaginaire depuis des siècles.

La musique colombienne est à l’image de ce pays latino-américain: extrêmement divers et métissée. Si l’on connaît la salsa et la cumbia, la Colombie a vu naître bien d’autres expressions musicales, souvent moins connues : c’est le cas du vallenato, déclaré Patrimoine Immatériel de l’Humanité en 2015. Ce genre musical est originaire de la côte atlantique de la Colombie tout comme Gabriel García Márquez qui aimait parrandear sur cette mélodie que les Juglares jouaient tels des menestrels pour faire passer des messages de village en village.

Le vallenato se caractérise pour son métissage entre trois continents du monde : L'accordéon (Europe), La Guacharaca (Amérique autochtone) et la Caja (Afrique).

Le vallenato est devenu un genre musical qui transmet aux habitants, des histoires. Réalisme et imagination vont se mélanger dans ces chansons pleines de lyrisme, de  joie, de sarcasme et d’humour. Et ce n’est pas un hasard si Gabriel García Márquez, dira de son célèbre roman « Cent ans de solitude est un vallenato de 350 pages ». La première fois que Gabriel García Márquez a révélé aux lecteurs sa passion pour la musique vallenato, c'était en mai 1948. Un article du journal El Universal de Cartagena qui décrit ensuite l'accordéon comme un "instrument de musique prolétarien".

Marquez était tellement marqué par cette musique que l'un de ses personnages avait une relation profonde avec ce monde. Aureliano le deuxième jouait de l'accordéon et aimait la Parranda, une sorte de fête qui se réalise avec quelqu'un qui joue des vallenatos et dans laquelle l'alcool est présent, il y a même une chanson là dessus :

(Alma del Negro Calde Protegenos)

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

Este es el amor amor
el amor bendito sea
el amor tiene la culpa
que yo en trabajo me vea

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

Hoy sali en busca de la muerte
pa ponerle mis querellas
la muerte me busca a mi
yo le tengo miedo a ella

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

Alla al pie de tu ventana
puso la perdida y su nido
y yo como perdi cero
a tu planta estoy perdido

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)


(Y esta es la herencia
que nos dejo francisco el hombre)


Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

A rima con dos puñales
y ven a darme la muerte
que yo no me quejo a nadie
si no es a mi mala suerte

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

Por arriba corre el agua
por debajo piedrecitas
desde lejos se conoce
la mujer que es señorita

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)


Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

Ay dame un besito mi vida
dame uno dame dos
que los besitos ya parece
esos los perdona Dios

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

Desde que te vi venir
le dije a mi corazon
que bonita piedrecita
para dar un tropezon

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

Este es el amor amor
el amor que me divierte
cuando estoy en la parranda
no me acuerdo de la muerte (Bis)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Avril 2018

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Los Gigantes Del Vallenato, #Sin Amor No Hay Nada, #Vallenato, #musique colombienne

Repost0

Publié le 7 Mars 2018

La musique colombienne est à l’image de ce pays latino-américain: extrêmement divers et métissée. Si l’on connaît la salsa et la cumbia, la Colombie a vu naître bien d’autres expressions musicales, souvent moins connues : c’est le cas du vallenato, déclaré Patrimoine Immatériel de l’Humanité en 2015.

Le vallenato est devenu un genre musical qui transmet aux habitants, des histoires. Réalisme et imagination vont se mélanger dans ces chansons pleines de lyrisme, de  joie, de sarcasme et d’humour. Et ce n’est pas un hasard si Gabriel García Márquez, dira de son célèbre roman « Cent ans de solitude est un vallenato de 350 pages ». La première fois que Gabriel García Márquez a révélé aux lecteurs sa passion pour la musique vallenato, c'était en mai 1948. Un article du journal El Universal de Cartagena qui décrit ensuite l'accordéon comme un "instrument de musique prolétarien".

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Gabriel García Márquez, #vallenato, #musique colombienne, #Rafael Escalona

Repost0