musique colombienne

Publié le 3 Août 2020

Dans ses interprétations, il a utilisé des interjections populaires comme "¡Oa!" , "Hombe!" , "Apa!" , "Sabroooso!" et "Aaay!" . Où il cultivait tous les rythmes vallenato, le puya ("Pedazo de Acordeón", entre autres), la marche ("La cachucha bacana", entre autres), le merengue ("Maruja", entre autres), le fils ("Joselina Daza "," Fidelina ", entre autres) et la tambora (" La candela viva ").

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Alejandro Durán, #Vallenato, #Náfer Durán, #musique colombienne, #Amor Amor

Repost0

Publié le 2 Août 2020

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Août 2020

On suppose généralement que l'auteur de la chanson de Vallenata «La caja negra» est Enrique Díaz, mais en fait le créateur de l'œuvre est le professeur Rafael Valencia, que le journaliste Ernesto McCausland et son équipe ont trouvé à Valledupar.

El hombre que trabaja y bebe
déjenlo gozar la vida
porque eso es lo que se lleva
si tarde o temprano muere. (2x)

Después de la caja negra, compadre,
creo que más nada se lleve.

Todo el que tenga sus bienes
que se los goce bastante.
Goce lo más importante,
ay, que goce con mujeres. (2x)

Ay! Que tarde o temprano muere y sus bienes
no sabe qué se los hacen. (2x)

Viven pendiente en la parte
yernos, cuñados y hermanos
y aquel pobre finado
ni una bóveda le hacen. (2x)

Ay! El que trabajó bastante, se lleva
la tristeza y el guayabo.
El que trabajó bastante, se lleva
la tristeza y el guayabo.

Voir les commentaires

Repost0