musique cubaine

Publié le 25 Novembre 2021

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Mambo No. 8 ·, #Pérez Prado y Su Orquesta, #Mambo, #Dámaso Pérez Prado, #Musique cubaine, #1951

Repost0

Publié le 25 Novembre 2021

Repost0

Publié le 25 Novembre 2021

Moisés Simóns est un compositeur, pianiste et chef d'orchestre cubain, né à La Havane le  et mort à Madrid le .

En tant que compositeur, il se situe dans l'âge d'or que la musique cubaine et a vécu dans l'entre-deux-guerres avec Alejandro García Caturla, Amadeo Roldán, Ernesto Lecuona, Eliseo Grenet, Gonzalo Roig, Rodrigo Prats et Jorge Anckermann. C'était l'ère de l'Afro-Cubanisme. où l'influence des Noirs dans la culture musicale cubaine était célébrée et reconnue.

Sa chanson El manisero (1928) a été reprise par de nombreux artistes, parmi lesquels Mistinguett (La Rumba d'amour), Louis Armstrong, Judy Garland, Duke Ellington ou encore les Beatles (The Peanut Vendor).

Biographie

Il a commencé à étudier la musique avec son père Leandro Simón Guergué, un musicien basque. À l'âge de neuf ans, il est organiste de l'église du quartier Jesús María (à La Havane) et directeur de la chorale de l'Iglesia del Pilar. À l'âge de 15 ans, il entame des études poussées de composition, d'harmonie  de contrepoint , de fugue et d' instrumentation.

Il étudie plus tard la composition avec Fernando Carnicer. Chef d'orchestre au théâtre Marti puis au théâtre Albisu, il dirige principalement des zarzuelas, dont plusieurs de sa composition. Ses œuvres lui apportent une grande notoriété qui dépasse rapidement les frontières. Dans les années 1920, il entreprend plusieurs tournées avec son orchestre de jazz qui le mènent à New York, Paris et Madrid.

Il effectue parallèlement des recherches sur l’histoire de la musique cubaine et publie des articles dans des journaux et des magazines. Il devient président de l’Association of Musical Solidarity et directeur technique de la Society of Wind Orchestras.

Il s’installe à Paris en 1934, où il crée deux opérettes à succès, Toi, c'est moi (1934) et Le Chant des tropiques (1936), ainsi qu'une chanson popularisée par Jeanne Aubert en 1937 (et dont le titre entrera dans le langage courant), Le Cul sur la commode.

Au début de l'Occupation, il est arrêté par les nazis, qui le croient juif, et envoyé en camp de concentration. Il en sort en 1942 mais sa santé s'est dégradée. Après un retour à Cuba, il se rend à Tenerife, puis à Madrid pour superviser l'adaptation de Toi, c'est moi et composer la musique du film Bambú où figure sa dernière composition, Hoy como ayer. Il y meurt le .

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Moisés Simóns, #Musique cubaine, #El manisero

Repost0