musique cubaine

Publié le 29 Novembre 2021

Rita Montaner (Rita Aurélia Fulceda Montaner Facenda), née le  à Guanabacoa et morte le  à La Havane, est une chanteuse soprano et actrice cubaine. Elle s'est aventurée dans le théâtre, la radio, le cinéma et la télévision, obtenant un succès national et international notable et étant considérée comme l'une des plus grandes artistes de son pays. Dans les années 1940 et 50, elle fait des incursions dans de nombreux films mexicains, notamment dans le genre Cine de Rumberas.

Biographie

Fille de médecin, Rita commence à étudier le piano dès ses 10 ans et poursuit des études musicales et se met au chant à 16 ans. Elle étudie la musique en 1910 au Conservatoire de musique et de déclamation Eduardo Peyrellade de La Havane, avec Carmelina Pascual, solfège ; Pablo Meroles, théorie de la musique, harmonie, piano et chant ; à New York, elle fut disciple chanteuse du professeur italien Alberto Bimboni3.

Rapidement elle chante la zarzuela, qui convient à sa voix de mezzo-soprano, dans les théâtres de la capitale cubaine.

Elle triomphe dans la zarzuela Niña Rita d'Eliseo Grenet: la chanson Ay, Mama Iñes devient l'une des plus célèbres de la musique populaire cubaine. Puis elle chante Siboney (en) dans une autre zarzuela d'Ernesto Lecuona4.

Elle débute au cinéma aux États-Unis, puis collabore avec le pianiste Ignacio Villa dit "Bola de Nieve". Elle se produit en Europe, en France et en Espagne. À Cuba, elle interprète au piano des thèmes de L'Amour sorcier de Manuel de Falla. Elle participe à la présentation de l'œuvre du poète Nicolás Guillén, Motivos de Son, que les frères Grenet mettent en musique. Nicolas Guillén la surnomme alors « Rita de Cuba ».

Rita aborde le domaine de la musique afro-cubaine en interprétant en 1935 la Suite négroïde composée par Gilberto Valdés, accompagnée d'un orchestre comprenant percussions afro-cubaines et tambours rituels.

Elle tourne plusieurs films : Sucedio en La Havana, El Romance del palmar, María la O et Angelitos negros entre autres.

On la surnomme alors « La Única ».

Sa dernière représentation a été dans la comédie britannique Spring Fever, de Noel Coward, mise en scène par Rubén Vigón, qui se déroule en juillet 1957 dans la salle Arlequín de La Havane. La même année, atteinte d'un cancer, elle devient aphone, et meurt le 17 avril 19585.

En 2008, l'écrivaine cubaine Daína Chaviano lui rend hommage en l'incorporant comme personnage dans son roman L'île des amours éternelles (roman cubain le plus traduit de tous les temps, médaille d’Or du concours des Florida Book Awards).

Notes et références

  1.  (es) Rita Aurelia FulcedaNombreRita Aurelia Fulceda Montaner FacendaNacimiento20 de agosto de 1900Guanabacoa et La Habana, « Rita Montaner - EcuRed » [archive], sur www.ecured.cu (consulté le )
  2.  (es) « Cine de rumberas » [archive], Los diccionarios y las enciclopedias sobre el Académico (consulté le )
  3.  (es) Rita Aurelia FulcedaNombreRita Aurelia Fulceda Montaner FacendaNacimiento20 de agosto de 1900Guanabacoa et La Habana, « Rita Montaner - EcuRed » [archive], sur www.ecured.cu (consulté le )
  4.  Last Night in Orient- LNO ©, « Siboney, une rumba en fox-trot. » [archive], sur Last Night in Orient (consulté le )
  5.  (es) « La cubana Rita Montaner: la única » [archive], sur Granma.cu (consulté le )R

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Rita Montaner, #Musique cubaine, #Siboney

Repost0

Publié le 26 Novembre 2021

Declamacion por parte del gran Maestro Victor Morillo. Presentacion en el Centro de la Diversidad Cultural. Homenaje a Nicol Espinoza.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Conjunto Experimental Los Tantan, #Sopa de Pichón, #Guajira, #Musique cubaine, #Victor Morillo

Repost0

Publié le 26 Novembre 2021

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Sopa de Pichón, #Guajira, #Son Clave De Oro, #Musique cubaine

Repost0