musique experimentale

Publié le 9 Février 2021

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Fruits of Disillusion, #Yves Jarvis, #ANTI- Records, #Musique expérimentale

Repost0

Publié le 6 Mai 2020

"Latinoamérica" est une chanson de l'album Entren los que quieran, du groupe portoricain Calle 13.

Il est sorti mi-2011 et le clip vidéo officiel est sorti le 27 septembre, alors que le groupe était en réunion avec des étudiants mexicains. La vidéo commence par la présentation du groupe par un annonceur andin au Pérou.

La chanson a la participation des chanteurs colombiens Toto the Momposina, Susana Baca susmentionnée et la brésilienne Maria Rita

Calle 13 était un groupe portoricain qui, tout au long de sa carrière musicale, a produit différentes chansons qui ouvrent les yeux sur la réalité pour leur discours social et leurs questions controversées. Ils encouragent également la recherche d'identité et la résistance à l'oppression.

À l'époque médiévale, les ménestrels et les troubadours étaient considérés comme les voix du peuple, ils ne faisaient pas de musique pour le culte religieux, mais de la musique populaire qui chantait l'ordinaire de la vie et était très critique du pouvoir ecclésiastique.

La Nueva Canción peut être liée au groupe Calle 13 parce que la musique devient un véhicule de protestation et de critique du consumérisme, des institutions et des systèmes socio-politiques répressifs. Calle 13 n'a jamais nié sa lutte anti-impérialiste, car Porto Rico, la nationalité des principaux membres, vit sa lutte interne. Mais il s'est concentré non seulement sur les conflits de son peuple, mais sur les besoins politiques et sociaux de tous les peuples.

Avec l’apparition de l'album Entren los que quieran en 2012, Calle 13 change radicalement de registre, ils passent d'un reggaeton, certes critique de la société moderne, à une vision plus engagée contre le capitalisme et l'impérialisme du monde de l'Occident.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Latinoamérica, #Calle 13, #2011, #Hip-hop alternatif, #Rap rock, #Musique latine, #Musique expérimentale

Repost0

Publié le 21 Décembre 2019

Je me fais plaisir en savourant l'élégance alliée à la désinvolture de ce titre qui est une goutte de douceur dans l'océan de la brutalité musicale contemporaine. On raconte même au Paradis céleste que Brubeck et Desmond ont même fait swinger les anges avec Take Five !

Take Five est une composition du saxophoniste Paul Desmond écrite en 1959 pour l'album Time Out du quartet de Dave Brubeck.

Le Dave Brubeck Quartet a enregistré ce morceau, devenu l'emblème de sa formation, à de nombreuses reprises.

The Dave Brubeck Quartet est un quartette de jazz fondé en 1951 par Dave Brubeck, incluant Brubeck au piano et Paul Desmond au saxophone. Il est l'auteur des standards Take Five et Blue Rondo a la Turk.

Tout au long de son existence, la formation connaîtra de nombreux changements de configuration ; parmi les musiciens ayant joué dans le groupe : Joe Morello, Eugene Wright, Alan Dawson, Gerry Mulligan, Bobby Militello ou Willie Smith. 

Véritable tube à l'époque malgré sa métrique inhabituelle, le thème est devenu un standard de jazz. La partition originale de Desmond que joue le Dave Brubeck Quartet contient ainsi un thème et deux improvisations bien distinctes, jouées généralement par le saxophoniste, sans oublier le solo de batterie de Joe Morello. Paul Desmond a écrit ultérieurement un autre thème à cinq temps Take Ten. Dave Brubeck, quant à lui, a écrit et joué avec son quartet Far More Blue et Far More Drums (présents sur l'album Time Further Out), toujours à 5/4.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Take Five, #Dave Brubeck, #Jazz, #1959, #Paul Desmond, #Cool jazz, #Musique expérimentale

Repost0