orientalisme

Publié le 22 Février 2015

Au cœur de l’hiver, le Musée accroche le soleil sur ses cimaises avec cette exposition sur l’orientalisme, une première, qui révèle la figure oubliée d’un maître du genre, Benjamin-Constant. 

Dans la lignée d’un Eugène Delacroix qu’il admire, ce peintre flamboyant se rapproche de l’orientalisme d’Henri Regnault, Mariano Fortuny, Georges Clairin ou Jean-Paul Laurens, des artistes brillamment présentés dans l’exposition. S’emparant des stéréotypes d’un Orient colonial en suspens, il associe des odalisques nonchalantes à des Maures farouches dans ses toiles monumentales. Sa peinture d’histoire, d’inspiration byzantine ou biblique, complète sa veine orientaliste. 

L’exposition parcourt six lieux emblématiques de l’orientalisme, proposant la double lecture de ses récits fictionnels, confrontant mises en scène picturales et réalités documentaires. Un appareil graphique et photographique complète cette exploration de l’Espagne mauresque et du Maroc chérifien, entre mirages de la séduction et réalités masquées d’une république des colonies.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Bons plans, #exposition, #Orientalisme, #2015

Repost0