pablo alboran

Publié le 20 Octobre 2020

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Hablemos de amor, #Pablo Alborán, #2020

Repost0

Publié le 17 Octobre 2020

Avec ce refrain énigmatique, la chanson représente la délicatesse des sentiments et combien il est beau de vraiment les apprécier. De plus, l'auteur-compositeur-interprète affirme que les mots d'amour ne sont pas nécessaires, car il suffit d'agir et de valoriser les petits gestes de la vie quotidienne.

Pablo Alborán a récemment annoncé que son cinquième album studio tant attendu s'intitulera Vertigo et sortira le 6 novembre.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Hablemos de amor, #Pablo Alborán, #2020

Repost0

Publié le 27 Septembre 2020

Des paroles qui atteignent l'âme et restent dans le cœur. En moi, tu as réussi à évoquer le souvenir d'un amour. Cette chanson transmet tellement que j'ai fini par pleurer. N'attendez plus et écoutez son nouveau single maintenant!

Nadie dijo que era fácil despedirnos,
ni siquiera sé si puedo ser tu amigo,
mira si nos hemos querido.
Cuantos universos hemos inventado, 
cuantas vueltas a este cuento le hemos dado 
y mira lo que nos ha pasado. 
No merecen nuestros labios tanto daño.
¿Quién diría que en un día mueren años? 

¿De quién te has enamorado, 
si todo lo que soy nunca te ha gustado?
Teníamos destino yendo separados, 
ya lo veo claro. 

Pude ver lugares bonitos, 
pude imaginarlos contigo. 
Hubiera caminado descalzo y con frío, 
si hubieras querido. 

Fuimos la cama del domingo, 
la ropa tirada por el piso, 
fuimos la envidia de tantos,
ahora envidio a quienes nos miraron. 

Pudo contigo, pudo conmigo, 
ninguno fue capaz de mantenerse vivo.
Somos más pasado que futuro, 
no puedo romper solo este maldito muro. 
No merecen nuestros labios tanto daño.
¿Quién diría que en un día mueren años? 

¿De quién te has enamorado, 
si todo lo que soy nunca te ha gustado?
Teníamos destino yendo separados, 
ya lo veo claro.

Pude ver lugares bonitos, 
pude imaginarlos contigo. 
Hubiera caminado descalzo y con frío, 
si hubieras querido. 

Dans la chanson, qui a été composée par Alboran avec Diana Fuentes , le titre de la chanson est constamment répété comme un mantra tandis qu'il est accompagné d'un instrumental simple mais soigné. Comme l'a raconté l'auteur-compositeur-interprète lui-même lors d'une rencontre avec la presse, la nouvelle composition est issue d'un beat traité de sa propre voix.

L'artiste de Malaga avait déjà prévenu que «Vertigo» est un album beaucoup plus brut, plus personnel et beaucoup plus intime.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Si hubieras querido, #Pablo Alborán, #2020

Repost0