racisme

Publié le 2 Décembre 2022

L'UNESCO utilise l'éducation, la science, la culture, la communication et l'information pour favoriser la compréhension mutuelle et le respect de notre planète. La ducasse d'Ath était inscrite de 2008 à 2022 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l'Unesco, après sa proclamation en 2005, comme élément des Géants et dragons processionnels de Belgique et de France. Elle sera retirée de cette liste en 2022 à la suite de polémiques entourant le personnage du Sauvage. Un carnaval sans racisme favorise le respect entre les personnes et une société ne se développe pas si une partie de sa population est déshumanisée et ses droits bafoués.

Le Comité a décidé à l’unanimité de retirer la Ducasse d’Ath de l’élément « Géants et dragons processionnels de Belgique et de France », qui a été inscrit en 2008 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Le personnage du Sauvage apparaît plus tardivement en 1873. À l’origine, il ne représente pas un Africain, mais bien un Amérindien issu d’une île légendaire de Gavatao (qu’on pourrait situer dans les Caraïbes). Il s’agit en effet d’une représentation stéréotypée d’un Amérindien (peau noire, pagne et coiffe à plumes, massue, anneaux) telle qu’on peut la retrouver dans de nombreuses illustrations depuis le 17e siècle. En pleine période coloniale, il ne faut pas nier que le personnage est dès lors parfois confondu avec un Africain, ce qui n’est pas sans poser de problème. 

Les membres du Comité ont motivé cette décision par la présence dans le cortège de la Ducasse d’Ath « d’un personnage noir enchaîné appelé ‘le Sauvage’ traduisant un caractère raciste et discriminatoire en contradiction avec les principes fondateurs de l’UNESCO et avec l’exigence d’un respect mutuel prévue dans l’article 2 de la Convention ».

Le racisme anti-noirs encore désigné sous le vocable « négrophobie » est la forme de racisme qui bénéficie le moins de visibilité sociale et médiatique. Que ce soit en Europe ou plus spécifiquement en Belgique, cette forme de racisme et la lutte qui en découle viennent en dernière position en termes de présence ou de prise en charge dans la société. Cette invisibilité sociale et médiatique est due essentiellement à des raisons historiques, sociales et politiques.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 20 Octobre 2022

Je ne vais pas me lasser de dire que Borrell est une honte et un danger, cet homme devrait être dans une maison de retraite en train de jouer à des jeux de société de guerre où il peut anéantir tout ce qu'on lui chante et non en charge de la "diplomatie" européenne.

Les propos racistes du responsable de la politique étrangère de l’UE ne sont rien d’autre qu’un écran de fumée destiné à dissimuler le néocolonialisme continu de l’Europe en Asie et en Afrique.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Josep Borrell, #Colonialisme, #Racisme

Repost0

Publié le 27 Juin 2022

Elle recueille près de 900 signatures pour demander "la fermeture immédiate du centre d'accueil" au home Sebrechts de Molenbeek. Un journal d'informations de propagande est distribuée dans la commune bruxelloise. Des habitants libéraux et d’extrême droite s'organisent et se mobilisent pour défendre la qualité de vie au quotidien de leur quartier. En cause Fedasil héberge aujourd’hui ce bâtiment pour l’accueil des demandeurs d'asile.

Françoise Schepmans, Home Sebrecht. Fedasil, politique, propagande électorale.

 

Depuis des mois, des centaines d’hommes qui demandent l’asile se retrouvent sans hébergement de la part de Fedasil pendant leur procédure. Depuis l’hiver dernier, des demandeurs d’asile ont été contraints de dormir à la rue dans le dénuement le plus total, alors que le droit à l’accueil est un droit fondamental. Malgré la loi et les décisions de justice condamnant l’État belge, celui-ci ne respecte toujours pas ses obligations internationales.

Depuis des mois, des centaines d’hommes qui demandent l’asile se retrouvent sans hébergement de la part de Fedasil pendant leur procédure. Depuis l’hiver dernier, des demandeurs d’asile ont été contraints de dormir à la rue dans le dénuement le plus total, alors que le droit à l’accueil est un droit fondamental. Malgré la loi et les décisions de justice condamnant l’État belge, celui-ci ne respecte toujours pas ses obligations internationales.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Françoise Schepmans, #Migrants, #Immigration, #Molenbeek-Saint-Jean, #Racisme, #Mouvement Réformateur, #Propagande

Repost0