rocio jurado

Publié le 23 Mars 2021

La copla est un genre artistique de la musique issue du folklore andalous qui combine musique, paroles et danse qui est apparu en Espagne au début du XXe siècle et est resté en vigueur même pendant la guerre civile espagnole et l'après-guerre. Une des clés du succès de la copla vient de son habilité à développer une histoire dramatique complète le temps d'une chanson. Le meilleur de son répertoire est attribuable à une triade de génie, formée par les paroliers Luis de León et Antonio Quintero et le compositeur Manuel Quiroga.

Estrellita Castro

L'une des premières chanteuse de copla était Pastora Imperio. Cependant, c'est Estrellita Castro qui lui donne des airs de flamenco et la transforme en ce que l'on sait aujourd'hui. L'une de ses plus hautes représentants était Concha Piquer

À partir de 1950, ce style a eu une forte présence dans le théâtre et  le cinéma musical espagnol. 

À partir des années 1970, un léger déclin a commencé avec la vulgarisation d'autres styles musicaux en Espagne. Cependant, ses racines fortes dans l'identité culturelle du pays et l'engagement de nombreux artistes ont permis à la chanson de rester en vigueur au XXIe siècle. Parmi les chansons les plus représentatives de ce style, certaines comme María de la O¡Ay pena, penita, pena ǃOjos Verdes ou Carmen de España.

Au cours du XXe siècle, l'apparition d'Internet et des nouvelles technologies numériques pour diffuser, produire et stocker l'information a favorisé l'hétérogénéité de la copla et reste profondément enracinée dans l'identité culturelle de l'Espagne. Dans la plupart des cas, la simple adaptation de vers populaires précédemment chantés par des artistes copla classiques se produit, mais il y a aussi la circonstance de la fusion de la tradition copla andalouse et de la modernité dans de nombreuses productions actuelles.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Janvier 2021

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Pastora Imperio, #Rocío Jurado, #Flamenco

Repost0

Publié le 7 Janvier 2020

Muera el amor
Que dice que engaña, que besa, que araña
Que muera el amor
Que queda, que pasa, que pisa, que pesa
Que muera el amor,
Que miente, promete, se apiada y se ríe de mí
Muera el amor
Que abraza, que abrasa, que roba, que arrasa
Que muera el amor
Que droga, que agarra, desgarra y que te hace feliz
Veneno, veneno
Que estalla por mis venas
Como un trueno
Espuma blanca a flor de piel
Que hierve cuando estoy con él
Amor sin preguntas, sin peros
Amor sin cuartel
Tú que me besas, que me pesas
Que me abrazas, que me abrasas
Que prometes, que me mientes
Y yo te quiero y yo te quiero
Muera el amor
Que rompe, que rasga, que oprime, que aplasta
Que muera el amor
Que gusta, que asusta, que gasta y desgasta
Que muera el amor
Que mancha, que borra, que muere y que te hace feliz
Veneno, veneno
Que estalla por mis venas
Como un trueno
Espuma blanca a flor de piel
Que hierve cuando estoy con él
Amor sin preguntas, sin peros
Amor sin cuartel
Tú, que me besas, que me pesas
Tú, que me rompes, que me rasgas
Que me dueles, que me gastas
Que me manchas y encima voy
Y te quiero y yo te quiero
Muera el amor, muera el amor, muera el amor

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Muera el Amor, #Rocío Jurado, #musiques espagnoles, #Que Muera El Amor

Repost0