rock progressif

Publié le 8 Janvier 2018

La chanson est dans la tonalité de mi mineur et utilise la sixte napolitaine.

Nights in White Satin est une chanson du groupe de rock britannique The Moody Blues, sorti en single le 10 novembre 1967.

Le rock symphonique est un sous-genre musical du rock progressif. Depuis le début de l'histoire du rock progressif, le terme est utilisé pour distinguer le rock progressif influencé par la musique classique du rock plus psychédélique et expérimental

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #The Moody Blues, #Nights in white satin, #Ray Thomas, #Rock symphonique, #rock progressif, #1969

Repost0

Publié le 8 Janvier 2018

Le musicien et chanteur Ray Thomas, un des membres fondateurs du groupe Moody Blues, est mort à l'âge de 76 ans à son domicile du Surrey, en Angleterre. 

Le groupe était devenu mondialement célèbre dans les années 60 et 70, avec notamment le tube "Night in white satin"

Ray Thomas (né le 29 décembre 1941 à Stourport-on-Severn et mort le 4 janvier 2018 est un musicien britannique.

Il est surtout connu en tant que membre co-fondateur, avec Mike Pinder et Graeme Edge du groupe anglais de rock progressif The Moody Blues, pour lequel il a composé et chanté plusieurs chansons. Son instrument de prédilection est la flûte (voir son solo sur Nights in White Satin), mais il joue également de l'harmonica, du saxophone et du hautbois, entre autres.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Ray Thomas, #Moody Blues, #2018, #rock progressif

Repost0

Publié le 13 Décembre 2017

Tout ce que nous étions tous les deux
C'était un livre d'amour
Cela a été écrit avec douleur
Et l'encre finie
Tout ce que nous avons fait
Effacé dans le script
Le peu dont je me souviens

Jona Camacho

Il est né à Ibagué, vient d'une famille de musiciens de renom et grand-père José Ignacio Camacho Toscano, était un important compositeur de bambucos tolimense.

Jona Camacho est une artiste agile dans le maniement du piano, de la batterie, de la basse, de la guitare, des congas et des timbales. Il considère qu'au milieu des transformations et influences mélodiques d'un monde global il a réussi à faire fonctionner sa musique sur ses propres concepts et sons, mais avec des influences du rock progressif des années soixante-dix et des tendances du rock britannique des années quatre-vingt-dix.

Y pensar que no había nada real 
Tu te me ibas y volvías en un tris tras 
Cada instante en que no éramos dos 
Tu sonreías bajo un cielo sin color 

Y a veces bien, a veces mal 
No era nada fuera de lo común 
Ya no era nada igual no había más 
No quedaban más poemas en mis venas 

CORO 

Todo lo que fuimos los dos 
Fue un libro de amor 
Que ya se escribió con dolor 
Y la tinta acabó 
Todo lo que hicimos los dos 
Borrado en el guión 
Lo poco que recuerdo yo 
No fue tan real no fue tan real no no …. 
Nana na na na na na na 

Y pensar que no había nada real 
Ni el tacto de las flores o el mar 

Y a veces miel a veces sal 
No era nada fuera de lo común 
Ya no era nada igual no había mas 
No quedaban mas poemas en mis letras 

CORO 

Todo lo que fuimos los dos 
Fue un libro de amor 
Que ya se escribió con dolor 
Y la tinta acabó 
Todo lo que hicimos los dos 
Borrado en el guión 
Lo poco que recuerdo yo 
No fue tan real no fue tan real no no …. 
Nana na na na na na na

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Jona Camacho, #rock progressif, #2017

Repost0