samba

Publié le 22 Mars 2020

Madureira est un quartier populaire de Rio de Janeiro au Brésil, situé dans la zone nord, tout près de Taquará, dans l'arrondissement de Jacarepaguá. Si populaire qu’il est aussi, chaque année, le poumon du Carnaval

"La Rua Madureira" une chanson longtemps oubliée

Non, je n'oublierai jamais la baie de Rio
La couleur du ciel le long du Corcovado
La Rua Madureira, la rue que tu habitais
Je n'oublierai pas pourtant je n'y suis jamais allé
Non, je n'oublierai jamais ce jour de juillet
Où je t'ai connue, où nous avons dû nous séparer
Pour si peu de temps, et nous avons marché sous la pluie
Je parlais d'amour, et toi tu parlais de ton pays
Non, je n'oublierai pas la douceur de ton corps
Dans le taxi qui nous conduisait à l'aéroport
Tu t'es retournée pour me sourire avant de monter
Dans une Caravelle qui n'est jamais arrivée
Non, je n'oublierai jamais le jour où j'ai lu
Ton nom mal écrit parmi tant d'autres noms inconnus
Sur la première page d'un journal brésilien
J'essayais de lire et je n'y comprenais rien
Non, je n'oublierai pas la douceur de ton corps
Dans le taxi qui nous conduisait à l'aéroport
Tu t'es retournée pour me sourire avant de monter
Dans une Caravelle qui n'est jamais arrivée
Non, je n'oublierai jamais la baie de Rio
La couleur du ciel le long du Corcovado
La Rua Madureira, la rue que tu habillais
Je n'oublierai pas pourtant je n'y suis jamais allé
Je n'oublierai pas pourtant je n'y suis jamais allé
Je n'oublierai pas pourtant je n'y suis jamais allé

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #La rua Madureira, #Nino Ferrer, #Allan Vermeer, #Chanson française, #Samba, #2020

Repost0

Publié le 17 Mars 2020

Aquarela do Brasil est l'une des chansons brésiliennes les plus populaires de tous les temps. Il a été écrit par le compositeur minier Ary Barroso en 1939 . Il est considéré comme un hymne parmi les chansons les plus représentatives de la musique brésilienne.

La chanson a marqué le début d'un mouvement qui serait connu sous le nom de samba-exaltation en raison de l'exaltation des qualités et de la grandeur du Brésil. Ce mouvement, de nature extrêmement arrogante, a été considéré par plusieurs citoyens comme favorable à la dictature de Getúlio Vargas, qui a suscité des critiques à l'encontre de Barroso et de son œuvre. 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Mars 2020

C'était une petite fille qui s'appelait Amour
Sa bouche avait la forme d'un cœur
Son regard était chaud comme le soleil du jour
De toutes les couleurs
Sa peau était sucrée comme un bonbon au miel
Sa voix avait le son d'un piano
Sur ses cheveux dansaient des petites coccinelles
Qui chatouillaient son dos
Elle voyageait toujours sur des tapis de soie
Traversant les pays et les mers
La petite fille Amour se promène dans les bois
Sur les plages, dans les rues
Elle n'a pas de frontières
Elle portait des robes en pétales de roses
Autour de son cou, des colliers d'arcs-en-ciel
Oui oui, quand elle disait un mot elle disait mille choses
Elle était belle
Quand ses yeux se posaient sur un autre regard
Elle dansait, elle chantait des poèmes
Et ses yeux pétillaient comme du Coca-Cola
C'était beau, c'était doux
Quand elle disent
Je t'aime je t'aime je t'aime
Je t'aime je t'aime je t'aime

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Petite fille Amour, #Jacqueline Taïeb, #Chanson française, #Samba, #Musique brésilienne, #Jacqueline Taieb

Repost0