taroudant

Publié le 7 Août 2019

Le groupe visé par les menaces de mort est composé d'une douzaine de filles et garçons âgés de 15 à 18 ans, qui travaillent bénévolement dans le village berbère d'Adar. Outre l'instituteur arrêté, un député du parti islamiste PJD, Ali El Asri à la tête de la coalition gouvernementale, avait aussi dénoncé les tenues des jeunes belges en incitant des propos haineux sur les réseaux sociaux. Il n'est pas inquiete par la justice marocaine

L'ASBL belge Bouworde n'enverra plus envoyer de bénévoles au Maroc après des contacts avec l'ambassade belge à Rabat.

Le 17 décembre 2018, trois extrémistes - fidèles au groupe djihadiste Etat islamique (EI) - ont décapité la Danoise Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, et la Norvégienne Maren Ueland, 28 ans, qui a pratiqué l'alpinisme dans la ville d'Imlil, Au sud de marrakech.

Le principal accusé du meurtre des deux jeunes femmes, Abdessamad el Joud, 25 ans, a confessé à la justice qu'il avait tué des femmes pour se venger des pays occidentaux pour avoir participé à la Coalition mondiale contre l'Etat islamique.

Depuis quand les Européens font-ils des travaux en tenue de baignade?

Ali El Asri, un député du parti islamiste (PJD, à la tête de la coalition gouvernementale) sur sa page Facebook

Mentalité préhistorique! Ces belges sont là pour aider et rien d'autre. Et on confie des enfants à des détraqués pareils! Faire du tourisme dans certains pays "exotiques" peut être une expérience gratifiante et inoubliable pour certaines voyageuses. Mais le rêve peut également se changer en cauchemar dans certains pays. La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Pour ce qui est de la prostitution et trafic de drogues le Maroc est devenu une référence mondiale. Faites preuve d’une grande prudence au Maroc en raison de la menace que pose le terrorisme. Le roi du Maroc n'a pas assez d'argent pour refaire les routes de son pays?

Last Night in Orient - LNO ©

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Juillet 2015

Dakka Roudania à l'occasion du moussem de Tan Tan (Maroc) en 2014

Cette musique sacrée confirme être un art situé à cheval entre l’incantation religieuse et la transe africaine la plus frénétique. Certains le placent sous le signe d’une confrérie religieuse.

Le Malhoun est un art à la fois poétique, riche en symboles merveilleux et musical, se réalisant à travers le chant et la voix. Le Malhoun de Taroudant est connu sous l'appellation Dakka Roudania...C’est un Malhoun qui a son originalité, son propre rythme, un accent roudani, des thèmes très variés, bref un riche trésor culturel qu’il faut revisiter, redécouvrir et préserver.

Daqqa en arabe signifie frappe. La plupart de ses membres sont issus de familles d’artisans, la Daqqa est un art qui regroupe des gens modestes. Les tanneurs sont à l'origine du texte fondateur de la Daqqa, les rythmes et les mouvements utilisés rappellent certaines étapes du tannage des peaux. Le but de ces artisans était d’oublier la pénibilité de leurs taches, la rendre plus agréable en utilisant la musique. Le rythme commence lentement, puis accélère à l'image d’une cadence. Les chanteurs vêtus de Djellaba, de la taguiya (petit chapeau) et forment un cercle ou demi-cercle.

La Dakkaa Roudania est traditionnelle pratiquée par les corporations de tanneurs. Originaire de la région de Taroudant, la Dakka, qui signifie "frappe" repose essentiellement sur le rythme (percussions claquements de main). Elle laisse aussi sa part à la danse et au chant, dont les paroles sont un magnifique ensemble de vers réunis en un poème l'"Ayte" (le cri).

Cette musique résonne sur le rythme (2+2+3+2) et utilise dans son spectacle deux taras.

Voir les commentaires

Repost0