theatre

Publié le 28 Septembre 2021

Christiane Isa Josée Marie Lenain, née à Belœil le  et morte à Uccle le , est une comédienne de théâtre belge. Elle a été l'un des piliers de la compagnie du Théâtre royal des Galeries, à Bruxelles. Comédienne dotée d’une rare puissance dramatique, elle a abordé tous les genres théâtraux ; Laissant tantôt éclater sa bonne humeur communicative comme « Madame Sans-Gêne » ou « le Mariage de Mademoiselle Beulemans », ou laissant libre cours à sa délicate émotion comme dans « La Double Inconstance ».

Christiane Lenain fréquente très jeune les cours dispensés par Claude Étienne au Rideau de Bruxelles2. Elle a aussi suivi ceux de Werner Degan3,4.

Elle exerce ses talents dans plusieurs théâtres bruxellois, d'abord au Théâtre du Vaudeville, ensuite au Théâtre National5 et au Théâtre de la Bourse où elle rencontre son futur époux Jean-Pierre Rey, alors directeur du Théâtre royal des Galeries qui l'introduit dans son théâtre qu'elle ne quittera plus6.

Le public se souviendra de ses inoubliables éclatants coups de rire très communicatifs, que ce soit dans Le Mariage de Mademoiselle Beulemans avec Jacques Lippe, Madame Sans-Gêne ou encore J'y suis, j'y reste7. Ainsi que ses deux inséparables compères que furent Serge Michel et Jean-Pierre Loriot8,9.

Elle tiendra le rôle de Violaine du 16 au 24 novembre et du 29 novembre au 8 décembre 1964 dans L'Annonce faite à Marie, de Paul Claudel et mis en scène par Vanderic et Gérard Vivane10.

Elle a notamment joué dans «Treize à table»11 et une autre de ses grandes performances est la fameuse pièce Une bonne bonne ça ne pousse pas sur un arbre, n'est-ce pas? de Ronald Millar (en) dans une adaptation de Jacques Joël et une mise en scène de Jean-Pierre Rey dans laquelle elle jouait neuf rôles12. Pour cette pièce il y a 25 représentations du 25 février au 22 mars 1970.

Fait notable, Christiane Lenain donne la réplique à l'acteur Jacques Lippe dans Le Mariage de Mademoiselle Beulemans, d'abord dans le rôle de Suzanneke dans les 38 représentations entre 1968 et 196913, pour ensuite reprendre, une décennie plus tard, en 1977-78, celui de sa mère, Madame Beulemans14.

En 1990, elle interprète le rôle de Sara dans Le Pape kidnappé de l'auteur brésilien João Bethencourt15. Cette pièce est adaptée par le dramaturge André Roussin la mise en scène est de Claude Vignot qui a par ailleurs mis en scène pour Théâtre royal des Galeries une centaine de spectacles.16.

Cette grande figure du théâtre belge meurt suite à une longue maladie le 13 novembre 199917.

Distinctions

Notes et références

  1.  « ASP@sia - La Double Inconstance-1956-1957 » [archive], sur www.aml-cfwb.be (consulté le )
  2.  Les plus grands des Belges sur le site de la RTBF [archive]
  3.  « Christiane Lenain a fait ses derniers adieux à ses chers spectateurs Rire éclatant et larme à l'oeil » [archive], sur Le Soir Plus (consulté le )
  4.  « Werner Degan » [archive], sur IMDb (consulté le )
  5.  « ASP@sia - Lenain Christiane » [archive], sur www.aml-cfwb.be (consulté le )
  6.  Last Night in Orient- LNO ©, « Hommage à Christiane Lenain et ça, c'était du théâtre ! » [archive], sur Last Night in Orient (consulté le )
  7.  PointCulture, « | PointCulture » [archive], sur www.pointculture.be (consulté le )
  8.  « Christiane Lenain et... mademoiselle Beulemans - Zoom arrière » [archive], sur Télé 2 semaines (consulté le )
  9.  « Christiane Lenain | Ecriplume » [archive], sur www.ecriplume.com (consulté le )
  10.  « ASP@sia - L'Annonce faite à Marie-1964-1965 » [archive], sur www.aml-cfwb.be (consulté le )
  11.  « Christiane Lenain et... mademoiselle Beulemans - Zoom arrière » [archive], sur Télé 2 semaines (consulté le )
  12.  « ASP@sia - Une bonne bonne, ça ne pousse pas sur un arbre, n'est-ce pas ?-1969-1970 » [archive], sur www.aml-cfwb.be (consulté le )
  13.  « ASP@sia - Le Mariage de Mlle Beulemans-1968-1969 » [archive], sur www.aml-cfwb.be (consulté le )
  14.  « ASP@sia - Le Mariage de Mlle Beulemans-1977-1978 » [archive], sur www.aml-cfwb.be (consulté le )
  15.  « ASP@sia - Le Pape kidnappé-1989-1990 » [archive], sur www.aml-cfwb.be (consulté le )
  16.  Belga, « Décès du metteur en scène et comédien Claude Vignot » [archive], sur La Libre.be (consulté le )
  17.  « Christiane Lenain a fait ses derniers adieux à ses chers spectateurs Rire éclatant et larme à l'oeil » [archive], sur Le Soir Plus (consulté le )

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Christiane Lenain, #Théâtre, #Belgitude

Repost0

Publié le 27 Juin 2020

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Michel de Ghelderode, #Théâtre, #Bruxelles

Repost0

Publié le 6 Octobre 2017

Esther Deltenre, surnommée à ses débuts « la petite Esther »1, née le  à Lessines2, en Belgique et morte le  à Forest3, est une actrice belge.

 

Biographie

Esther Deltenre naît en 1877 dans un milieu populaire wallon, et elle a été casquettière avant de chanter dans des cafés puis à la foire du Midi4.

Au théâtre

Elle fait ses début enfant, au Concert des Glaces (ancien théâtre Fulgoni), une salle située boulevard du Midi au coin de la rue Van der Weyden5..

Esther Deltenre a obtenu le succès sur la scène du théâtre de l’Alhambra qui était à l’époque la plus grande salle de spectacle de Bruxelles (2 000 fauteuils), située au no 20 sur le boulevard Émile Jacqmain dans le centre de Bruxelles, près de la place de Brouckère.

Au théâtre, le public a pu applaudir Esther Deltenre dans Peperbol en ribote de Joris d'Hanswyck qui fut l’auteur ou le coauteur d’un très grand nombre de pièces dont Bossemans et Coppenolle.

Au cinéma

Esther Deltenre incarne six rôles pour le cinéma belge patoisant entre 1912 et 1947. Elle joue dans quatre films de Gaston Schoukens, dont le rôle de la reine dans Les Quatre Mousquetaires.

Divers

Esther Deltenre a tenu une brasserie à Bruxelles près de la Bourse, rue du Borgval, n° 106.

Filmographie

Notes et références

  1.  Programme officiel du Théâtre de la Scala de Bruxelles, 1915, [p. 5], conservé à la Bibliothèque royale de Belgique, cabinet des manuscrits, ms. II 6781/4
  2.  L'invention du marollien littéraire [archive] par Paul Aron, in: Le Carnet et les Instants n°186, avril - juin 2015.
  3.  Jacques Franck, « Ils nous ont fait rire, rêver, chanter... Ce dictionnaire réunit ces artistes trop oubliés de la chanson française », lalibre.be,‎  (lire en ligne [archive] Accès payant, consulté le ) :

    « La plantureuse Esther Deltenre (Lessines 1877- Bruxelles 1958) a fait rire les Bruxellois pendant 70 ans... »

  4.  « L'invention du marollien littéraire » [archive], sur Le Carnet et les Instants (consulté le )
  5.  Union des artistes du Spectacle, 2012 [1] [archive]
  6.  Publicité pour son établisement dans Couplets chantés dans « Bruxelles-chez-lui », fantaisie d'actualité à grand spectacle de Henri Wauthoz, au Théâtre de l'Olympia à Bruxelles, [1917], conservé à la Bibliothèque royale de Belgique, cabinet des manuscrits, ms. II 6781/17
  7.  Après un petit rôle au Portugal en 1934 et cette réalisation en Belgique en 1937, Siegfried Aron poursuivra sa carrière d'acteur à Hollywood dans des films mineurs.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Esther Deltenre, #Zwanze, #Théâtre, #Bruxelles

Repost1