toussaint

Publié le 29 Avril 2019

Souhaitez-vous vraiment que votre corps, après sa mort, retourne réellement dans les couches fertiles de notre Terre-Mère, afin qu’il puisse participer activement à la poursuite de la Vie sur notre planète, sans empoisonner les vivants, ni gaspiller l’énergie ?

Il s'agit d'un processus contrôlé de transformation des corps par les micro-organismes dans un compost composé de broyats de bois d'élagage, qui transforme, en 12 mois, les dépouilles mortelles en humus sain et fertile. L'objectif est de réduire l' impact environnemental causé par l' inhumation ou la crémation traditionnelle.

Improbable il y a encore peu de temps, voire complètement irréaliste, l'humusation fait discrètement son bout de chemin. Parce que même lors de sa mort, un être humain pollue, certains d'entre nous réclament une "mort écologique" à travers ce processus. Il ne reste plus qu'à souhaiter que l'humusation soit enfin autorisée en Belgique puis en France et partout dans le monde.

L'humusation, une pratique funéraire en harmonie avec les processus naturels, une pratique 100% écologique.

L'humusation, une pratique funéraire en harmonie avec les processus naturels, une pratique 100% écologique.

L'Humusation, contrairement à l'enterrement ne nécessite:

  • pas de cercueil
  • pas de frais de concession dans un cimetière pendant 5, 10, ou 25 ans
  • pas de frais de pierre tombale, ni de caveau
  • pas de frais d'embaumement, ni l'ajout de produits chimiques nocifs
  • pas de charge d'entretien régulier de la tombe pour les proches
  • et ne provoque pas de pollution des nappes phréatiques par la cadavérine, la putrescine, les résidus de médicaments, les pesticides, les perturbateurs endocriniens,....


L'Humusation, contrairement à l'incinération ne génère:

  • pas de rejets toxiques dans l'atmosphère, ni dans les égouts   
  • pas de consommation déraisonnée d'énergie fossile (+/- 200 litres d'équivalent mazout/personne)
  • pas de location de colombarium
  • pas de détérioration des couches superficielles du sol lors la dispersion des cendres

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Mort, #écologie, #Humusation, #Toussaint, #Funérailles

Repost0

Publié le 26 Avril 2019

Andrés et Nicolas Makenzy sont un couple de frères de Bogotá qui font de la musique depuis aussi longtemps que leur souvenir. En 2014, ils ont créé leur groupe Los Makenzy et en 2016, ils ont sorti leur album éponyme. De là, ils ont participé à de grands festivals tels que Stereo Picnic, Rock Al Parque Breakfest et Cosquin. Ils ont partagé la scène avec des artistes tels que Robi Draco Rosa et The Strokes.
Andrés et Nicolas Makenzy sont un couple de frères de Bogotá qui font de la musique depuis aussi longtemps que leur souvenir. En 2014, ils ont créé leur groupe Los Makenzy et en 2016, ils ont sorti leur album éponyme. De là, ils ont participé à de grands festivals tels que Stereo Picnic, Rock Al Parque Breakfest et Cosquin. Ils ont partagé la scène avec des artistes tels que Robi Draco Rosa et The Strokes.

Andrés et Nicolas Makenzy sont un couple de frères de Bogotá qui font de la musique depuis aussi longtemps que leur souvenir. En 2014, ils ont créé leur groupe Los Makenzy et en 2016, ils ont sorti leur album éponyme. De là, ils ont participé à de grands festivals tels que Stereo Picnic, Rock Al Parque Breakfest et Cosquin. Ils ont partagé la scène avec des artistes tels que Robi Draco Rosa et The Strokes.

C'est une chanson de Los Makenzy qui me remplit de sentiments, chaque mot exprime des émotions. Le son des voix, la mélodie qui me rappelle la chanson napolitaine et le son du bouzouki grec. Le tout m'a captivé depuis le début de la première note du titre. Une superbe chanson, sans parler de la vidéo. Le sentiment avec lequel ils chantent me va droit au cœur. Félicitations!

Mario Scolas

Quand on cherche des informations sur "Los Makenzy ", on découvre qu'il s'agit d'un "groupe colombien de la ville de Bogotá fondé au début de 2009.

Decian que el tiempo lo curaba todo pero eso no ha sido asi
ya estoy viejo para entender y joven para volver a morir
Han pasado mas de diez años sin verte y no puedo resistir vivir
Siento que me quiebra todos mis adentros y fractura mi sentir
Decian que el tiempo lo curaba todo pero esto se mantiene en mi
y aunque intento, tus bellos recuerdos siempre seran todo para mi lleno del pasado como un baúl sin fin
ya la mesa esta servida no demores que yo esperare por ti
en las tardes me dedico a unir pedazos de mi vida hasta que llego a ti ojalá volvieras pronto por la foto que fijaste tú en mi
ay Dejo mi vida ya
Cargo al dia dosis personal de rezos pa que puedas regresar acá
ya estoy viejo para entender y joven para volver a morir.

Los Makenzy.

Récompenses

  • Convocatoria Distrital Festival Rock Al Parque 2017
  • 2 nominations Premios Shock 2016 
  • Mejor Nuevo Artista y Mejor Agrupación Rock

 

Los Makenzy - Retrato

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Los Makenzy, #Retrato, #2019, #Bogotá, #Rock indépendant, #musique colombienne, #Mort, #Toussaint

Repost0

Publié le 25 Avril 2019

San Pascualito (également connu sous les noms de San Pascualito Muerte et San Pascual Rey ) est un saint populaire lié à San Pascual Baylón . Il est vénéré au Guatemala et dans l' État mexicain du Chiapas sous la forme d'un squelette, portant peut-être une cape ou une couronne. La vénération de San Pascualito n'est pas approuvée par l' Église catholique romaine. Les images de San Pascualito sont devenues populaires malgré une interdiction de l’inquisition espagnole.

San Pascualito (également connu sous les noms de San Pascualito Muerte et San Pascual Rey ) est un saint populaire lié à San Pascual Baylón . Il est vénéré au Guatemala et dans l' État mexicain du Chiapas sous la forme d'un squelette, portant peut-être une cape ou une couronne. La vénération de San Pascualito n'est pas approuvée par l' Église catholique romaine. Les images de San Pascualito sont devenues populaires malgré une interdiction de l’inquisition espagnole.

San Pascualito Rey est un saint du peuple, des humbles, ses origines sont autochtones bien que parmi ses fidèles, il y ait des gens de toutes les professions et de toutes les classes sociales. Mais il a aussi beaucoup d'ennemis. Les curés de l'église catholique romaine ne peuvent pas le voir même en peinture. San Pascualito a beaucoup souffert de la persécution. Il a traversé de nombreux endroits pour se rendre où il est maintenant. À l'époque des quemasantos, il était caché dans les grottes de Cerro Hueco pour le sauver du feu.

San Pascualito a son temple officiel dans le centre de Tuxtla Gutiérrez. Il a été fondé par une confrérie de familles d'origine autochtone Zoque, âgée d'un siècle et demi. Là, dans une paix sainte et dans le respect des traditions locales, officient les prêtres de l'Église catholique orthodoxe mexicaine.  Au sommet de l'autel principal se trouve un cercueil à quatre roues dans lequel repose l'image en bois du motif de la mort au Chiapas. Les prêtres disent que c'est San Pascual Bailón, les coutumiers l'appellent San Pascualito Rey.

Une chapelle à Olintepeque, au Guatemala, est dédiée à la vénération de El Rey San Pascual. Les fidèles laissent des notes de remerciement, offrent des capes ou brûlent des bougies. La couleur de la bougie brûlée indique la nature de la demande d'intercession: rouge pour l'amour, rose pour la santé, jaune pour la protection, vert pour les entreprises, bleu pour le travail, bleu clair pour l'argent, violet pour l'aide contre les vices, blanc pour la protection des enfants, et noir pour se venger.

Un festival est célébré chaque année le 17 mai, jour de la fête de Saint-Pascal Baylon. Ils abaissent le cercueil à roulettes et l'emportent dans une charrette tirée par un cheval qui traverse le centre de la capitale du Chiapas. C’est la seule fois dans l’année que vous avez le droit de le regarder à découvert. Les jours de fête, des partisans arrivent de partout dans l'État et des quatre coins du Mexique et des États-Unis.

Dans le roman El tiempo principia en Xibalbá écrit par l'auteur guatémaltèque Luis de Léon (José Luis de León Díaz), le personnage de Pascual représente San Pascualito.

Le groupe mexicain San Pascualito Rey porte ce nom inspiré par ce saint.

 

Une autre réplique sacrée, représentée par un squelette assis dans une charrette à roues, est conservée dans l'église de San Pascualito à Tuxtla Gutiérrez dans l'état mexicain du Chiapas. 

Une autre réplique sacrée, représentée par un squelette assis dans une charrette à roues, est conservée dans l'église de San Pascualito à Tuxtla Gutiérrez dans l'état mexicain du Chiapas. 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Mexique, #San Pascualito, #religion, #Toussaint, #Guatemala, #Santa Muerte, #Saint, #San Pascualito Rey

Repost0