toussaint

Publié le 19 Octobre 2020

Ici une version iconique du chant la Llorona par le Trio Monte Albán de México.

No sé si el corazón peca Llorona
En aras de un tierno amor
No sé si el corazón peca Llorona
En aras de un tierno amor
Por una linda tehuana, Llorona
Más hermosa que una flor
Por una linda tehuana, Llorona
Más hermosa que una flor
Ay! Ay! Llorona!
Llorona tu eres mi xunca
Ay! Ay! Llorona!
Llorona tu eres mi xunca
Dos besos llevo en el alma Llorona
Que no se apartan de mi
Dos besos llevo en el alma Llorona
Que no se apartan de mi
El último de mi madre, Ay Llorona
Y el primero que te di
El último de mi madre, Ay Llorona
Y el primero que te di
Ay! Ay! Ay! Llorona
Llorona de azul celeste
Ay! Ay! Ay! Llorona
Llorona de azul celeste
Aunque la vida me cueste, Ay Llorona
No dejaré de quererte
Aunque la vida me cueste, Ay Llorona
No dejaré de quererte
Si por que te quiero quieres Llorona
Quieres que te quiera más
Si por que te quiero quieres Llorona
Quieres que te quiera más
Te quier más que a mi vida Llorona
Qué más quieres? Quieres más!
Te quier más que a mi vida Llorona
Qué más quieres? Quieres más!

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Trío Monte Albán, #La Llorona, #Mort, #Toussaint

Repost0

Publié le 19 Octobre 2020

Un disque en ardoise représentant un énorme crâne souriant, ses yeux aveugles brillent méchamment alors qu'une longue langue rouge dépasse de ses mâchoires. Mais peut-être le plus étrange de tous est qu'il est entouré de ce qui, à première vue, semble être un halo élaboré, rappelant étrangement un saint catholique.

Un disque en ardoise représentant un énorme crâne souriant, ses yeux aveugles brillent méchamment alors qu'une longue langue rouge dépasse de ses mâchoires. Mais peut-être le plus étrange de tous est qu'il est entouré de ce qui, à première vue, semble être un halo élaboré, rappelant étrangement un saint catholique.

Les morts tiennent dans le calendrier indigène mexicain une place importante. Bien que nous ne puissions jamais savoir avec certitude ce que cette sculpture énigmatique signifiait pour la civilisation perdue de Teotihuacán, le lieu de sa découverte peut offrir quelques indices quant à sa signification symbolique.

En 1964, lors d'une fouille archéologique approfondie à Teotihuacán, le disque a été fouillé dans la zone directement en face de la célèbre pyramide du Soleil, (la troisième plus grande pyramide du monde) par une équipe d'archéologues étonnés. La découverte a rapidement fait l'actualité internationale et la sculpture a été transférée au Musée national d'anthropologie récemment inauguré, pour être exposée au public.

Les archéologues pensent que le "halo" de la sculpture peut faire référence au coucher et au lever du soleil, puisque le changement du jour à la nuit a été perçu par de nombreuses civilisations mésoaméricaines comme un cycle de mort et de renaissance du système solaire. La signification symbolique de l'image du crâne elle-même est plus difficile à identifier, mais on pense qu'elle peut faire référence à la pratique rituelle du sacrifice humain ou être une représentation du dieu de la mort Teotihuacán, Mictlantecuhtli.

L'artefact du disque de la mort se trouve au Musée national d'anthropologie du parc de Chapultepec et se trouve dans la salle 4, qui abrite la collection Teotihuacan.

Le musée est ouvert de 9h à 19h tous les jours sauf le jeudi où il est fermé au public. Le prix d'entrée est de 51 pesos, mais si vous êtes un citoyen mexicain ou un étranger résidant dans le pays, vous pouvez entrer gratuitement le dimanche.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Octobre 2020

¿Puede traer algo bueno el Covid-19?: buscando razones para el optimismo

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Mort, #Toussaint, #Covid-19, #Coronavirus

Repost0