grito de dolores

Publié le 7 Septembre 2020

Fue un evento hermoso. La ceremonia del Grito

Como hombre no me da pena decirlo, me salen las lágrimas de mucha emoción; después de tantos años de lucha por fin tenemos a un gran hombre que ama a su patria y que lucha día a día para sacar adelante a su país, en hora buena. Me gusto mucho mucho la ceremonia del grito. Le mando un fuerte abrazo Sr Lic. Andrés Manuel López Obrador Presidente Constitucional de los Estados Unidos Mexicanos. 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Septembre 2019

Le Dieciséis de Septiembre (« 16 septembre » en espagnol) est le jour ou commença le processus qui mena le Mexique a son indépendance, c'est pourquoi il a été choisi et est fêté tous les ans comme le jour de l'indépendance mexicaine. Depuis la fin du xixe siècle, la tradition veut que le Président du Mexique fasse sonner la cloche de Hidalgo (qui se trouve maintenant au palais national devant le zócalo de Mexico) et lance le cri chaque année à 23 heures dans la soirée du 15 septembre.

Grito de Independencia  209 Aniversario. Domingo 15 de septiembre 2019. Presidente AMLO.

Dimos el Grito dedicando los “¡Viva!” a la Independencia, a Miguel Hidalgo y Costilla, a José María Morelos y Pavón, a Josefa Ortíz de Domínguez, a Ignacio Allende, a Leona Vicario, a las madres y los padres de la patria, a los héroes anónimos, al heroico pueblo de México, a las comunidades indígenas, a la libertad, a la justicia, a la democracia, a la soberanía, a la fraternidad universal, a la paz y a la grandeza cultural del país.

¡Viva México!

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Août 2018

C’est au soir du 15 septembre que commence la célébration de l’indépendance. À 23h, le président de la République, depuis la fenêtre centrale du palais présidentiel, face à l’énorme foule réunie sur le zócalo, crie trois fois : « ¡ Viva México ! ». C’est ce que l’on appelle el Grito (« le cri »), en souvenir de l’appel du curé Miguel Hidalgo qui, en 1810, déclencha la guerre d’indépendance contre l’Espagne.

...No hay remedio : está visto que los europeos nos entregan a los franceses : veis premiado a los que prendieron al Virrey y relevaron al Arzobispo porque nos defendían, el Corregidor porque es criollo está preso; adios religión, sereis jacobinos, sereis impíos, adios Fernando séptimo, sereis de Napoleón.

José Guerra, Hidalgo

Depuis la fin du xixe siècle, la tradition veut que le Président du Mexique fasse sonner la cloche de Hidalgo (qui se trouve maintenant au palais national devant le zócalo de Mexico) et lance le cri chaque année à 23 heures dans la soirée du 15 septembre.

Le Grito de Dolores est, selon l'histoire officielle, l'appel à la sédition contre les autorités soumises aux ordres de Joseph Bonaparte en Nouvelle-Espagne lancé par le curé Miguel Hidalgo le soir du 15 septembre 1810 dans la localité de Dolores, près de Guanajuato.

Le gouvernement de l'Espagne et de ses colonies, bouleversé par l'invasion napoléonienne, était alors assuré en Amérique par des « juntas », qui représentaient le roi Ferdinand VII d'Espagne, détrôné en 1808 par Napoléon Ier au profit de son frère Joseph Bonaparte.

Lors du Grito, Hidalgo n'appela pas à l'indépendance, mais à lutter contre le gouvernement de Joseph Bonaparte.

Hidalgo aurait fait sonner les cloches de sa paroisse pour rassembler ses ouailles puis réclame l'insurrection contre la Junta de Mexico et termine sa harangue par :

¡Viva la Vírgen de Guadalupe! Muera el mal gobierno ¡Viva Fernando VII! (Vive Notre-Dame de Guadalupe ! Mort au mauvais gouvernement ! (celui de Joseph Bonaparte). Vive Ferdinand VII d'Espagne !)

Une illustration datant de l'ère coloniale : un Espagnol et une Indienne donnent un métis.
Une illustration datant de l'ère coloniale : un Espagnol et une Indienne donnent un métis.

Une illustration datant de l'ère coloniale : un Espagnol et une Indienne donnent un métis.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Mexique, #2018, #15 septembre, #Día de la Independencia, #Grito de Dolores

Repost0