musique classique

Publié le 17 Octobre 2021

La reconnaissance de l'œuvre de Mario Lavista comme figure de référence de la musique de concert mexicaine des quarante dernières années est bien méritée. Sa musique, toujours évocatrice, suggestive et au style bien défini, couvre une gamme de genres instrumentaux, de ses Carnets de voyage pour instruments solistes, musique de chambre, production symphonique et chorale et son opéra attachant Aura. L'œuvre de Lavista a incontestablement un poids spécifique dans le répertoire mexicain et mérite d'être découverte par les nouvelles générations de mélomanes. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Mario Lavista, #Musique mexicaine, #musique classique

Repost0

Publié le 17 Octobre 2021

Blas Galindo Dimas (né à San Gabriel (État de Jalisco) le  et décédé à Mexicole ) est un compositeur, chef d'orchestre et professeur de musique mexicain. Plus de 150 œuvres constituent l'héritage de Blas Galindo, compositeur remarquable de pièces symphoniques, de chœurs de chambre, pour solistes et ballets, de concerts, de cantates, de sonates et de suites, ainsi que de musique de théâtre et de film1.

Biographie

Sa famille était d'origine Wixáritari, qui avait adopté la culture européenne. Il est entré à l'école à neuf ans. Après la Révolution au Jalisco, il est revenu en 1928 dans son village. Là, il a travaillé, étudié et organisé l'harmonie municipale de musique. Il a commencé ses études musicales dans sa ville natale de San Gabriel avant d'aller à Mexico, pour entrer à 21 ans au Conservatorio Nacional de Música où il a étudié avec Carlos Chávez.

En 1941-42 il a participé à Berkshire à un cours avec Aaron Copland. Il est le cofondateur en 1966 de l’Academia Mexicana de las Artes. Son œuvre, influencée par la tradition musicale mexicaine, indigène et métis, comprend de la musique pour la scène, de la musique symphonique, chorale et de la musique de chambre. Il a aussi composé de nombreuses œuvres pour le piano, dont beaucoup sont de bons exemples du répertoire atonalmoderniste latino-américain.

Comme chef d'orchestre, il s'est produit dans de nombreux pays d'Europe et d'Amérique, faisant connaître ses propres compositions et celles des autres auteurs mexicains et hispano-américains.

En 1964, il a reçu le Premio Nacional de Ciencias y Artes (prix national des sciences et des arts) du Mexique.

L'œuvre la plus appréciée de Galindo, Sones de mariachi est un véritable classique de la musique symphonique mexicaine. Il est basé sur le populaire Son de La Negra, dans lequel il intègre également les sons El Zopilote et Los cuatro reales. Composé à l'origine pour un ensemble de chambre, Galindo en fit une adaptation pour grand orchestre à la demande de Carlos Chávez un an après la version originale de 1940. Son acceptation nationale et internationale fut immédiate2.

La deuxième symphonie de Galindo a un caractère moderniste qui a commencé dans son successeur, la Sinfonía breve , et malgré l'abandon complet du style nationaliste, elle conserve l'aspect mexicain dans ses racines profondes, mais exprimé dans un langage plus abstrait qu'il est difficile de reconnaître dans une simple ecoute3.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Blas Galindo, #Musique mexicaine, #El Son de la Negra, #musique classique, #Blas Galindo Dimas

Repost0

Publié le 16 Octobre 2021

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Horacio Franco, #Musicolologie, #Musique classique

Repost0