musiques espagnoles

Publié le 13 Janvier 2022

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Habaneras de Sevilla, #Maria Dolores Pradera, #Habanera, #Carlos Cano, #musiques espagnoles

Repost0

Publié le 10 Janvier 2022

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Patio Moro, #Margarita Sánc hez, #Pasodoble, #musiques espagnoles

Repost0

Publié le 9 Janvier 2022

Suspiros de España est le nom d'un pasodoble de tradition espagnole écrit par le compositeur de zarzuela Antonio Álvarez Alonso, originaire de Martos dans la ville espagnole de Carthagène, en 1902.

En 1938, José Antonio Álvarez Cantos (es) (1897-1964), neveu du compositeur, y ajoute des paroles, chantées par Estrellita Castro dans le film homonyme, qui sont ensuite modifiées et reprises par d'autres grandes figures, telles que Conchita Piquer1. Sa mélodie, articulée en tonalité mineure, exprime une profonde nostalgie du pays de tous les Espagnols qui ont émigré à cette époque2 et devient l'une des pièces les plus célèbres de la musique espagnole.

Selon le musicien originaire de Carthagène García Segura, l'origine de cette oeuvre serait la suivante3 :

Le Maître Álvarez Alonso donnait des concerts lors des veillées du café La Palma Valenciana, dans la grande rue de Carthagène. Une nuit, à la fin de la performance, il fit part à ses amis d'une mélodie de pasodoble qu'il avait écrite sur une table du café, et qui reçut un accueil très favorable4.

Il s'était arrêté devant une confiserie nommée España, située en face du café, et remarquant une pâtisserie typique appelée "soupirs" (noisettes caramélisées), s'en est inspiré pour intituler sa mélodie Soupirs d'Espagne5.

Cette version de l'origine a été écartée par l'historien Fernández García, qui affirme que la mélodie n'a pas pu être présentée au café La Palma Valenciana de Carthagène, puisque Álvarez Alonso meurt en 1903 et que le café n'a pas ouvert ses portes avant 19116.

Le pasodoble a été présenté par l'Orchestre du 3e Régiment d'Infanterie de Marine dirigé par Ramón Roig i Torné, le jour de la Fête-Dieu de 1902 sur la place de Saint-Sébastien de Carthagène7. Les ordres militaires empêchaient que le chef Roig cédât la direction à Antonio Álvarez Alonso, en raison de son statut de civil. Une plaque commémorative est installée sur la place.

Références

  1.  Meseguer, Manuel Nicolás: La intervención velada: El apoyo cinematográfico alemán al bando franquista. Murcia: Universidad de Murcia, 2004. (ISBN 84-8371-463-9)
  2.  (es) « Canciones con historia: El origen de 'Suspiros de España' | Onda Cero Radio » [archive], sur www.ondacero.es,  (consulté le )
  3.  GARCÍA SEGURA, Alfredo. Músicos en Cartagena. Datos Biográficos y Anecdóticos. Cartagena, 1995. (ISBN 8487529291).
  4.  (es) « El origen de «Suspiros de España», el popular pasodoble compuesto en una hora » [archive], sur abc,  (consulté le ).
  5.  (es) « Canciones con historia: El origen de 'Suspiros de España' | Onda Cero Radio » [archive], sur www.ondacero.es,  (consulté le ).
  6.  https://www.laopiniondemurcia.es/cartagena/2016/08/14/palma-valenciana/760154.html [archive]
  7.  (es) Memoria de Cartagena, « Te contamos la historia de "Suspiros de España". » [archive], sur Memoria de Cartagena,  (consulté le )

Voir les commentaires

Repost0