cuba

Publié le 5 Décembre 2021

Encouragé par la baisse des cas de Covid-19, Cuba a rouvert ses portes au tourisme international le 15 novembre, permettant à l’hôtel d’accueillir ses premiers touristes.

Inauguré en décembre 2019, le Gran Muthu Rainbow Hotel à Cuba est entré en confinement et vient de rouvrir ses portes au moment où les autorités étudient l'approbation du mariage pour tous sur l'île. Avec un hôtel destiné à la communauté LGBT, Cuba "fait des pas importants avec le nouveau code de la famille. Et un autre qui sera inauguré bientôt à La Havane. 

Au cours des premières semaines, les touristes canadiens ont été les voyageurs les plus fréquents de l'endroit entouré de plages paradisiaques, avec en plus une multitude de touristes cubains.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Gran Muthu Rainbow, #Tourisme gay, #Tourisme LGBT, #Cuba, #Tourisme, #Culture gay, #Covid-19

Repost1

Publié le 30 Novembre 2021

Bartolomé Maximiliano Moré Gutiérrez (Santa Isabel de las Lajas, 24 août 1919 - La Havane, 19 février 1963), connu sous le nom de Benny Moré ou Beny Moré ou le Bárbaro del Ritmo, était un chanteur et compositeur cubain. En plus de son sens musical inné, il était doté d'une voix de ténor fluide qui colorait et phrasait avec une grande expressivité. Moré était un maître dans tous les genres de la musique cubaine, mais il excellait particulièrement dans le son montuno, le mambo et le boléro.

Benny Moré est   né dans le quartier Pueblo Nuevo de la ville de Santa Isabel de las Lajas, dans l'ancienne province de Las Villas, aujourd'hui dans la province de Cienfuegos, au centre de Cuba. Il était l'aîné de 18 frères et sœurs d'une famille afro-cubaine humble et paysanne.

Son arrière-arrière-grand-père maternel, Gundo, serait un descendant du roi d'une tribu congolaise qui a été capturé à l'âge de neuf ans par des marchands d'esclaves et vendu à un propriétaire de plantation cubain, Ramón Paredes.

Benny Moré a  appris à jouer de la guitare dans son enfance. Selon le témoignage de sa mère, Virginia Moré, son premier instrument a été fabriqué, à l'âge de six ans, avec une planche et une bobine de fil. Il quitte l'école très jeune pour se consacrer aux travaux des champs. A 16 ans, en 1935, il fait partie de son premier groupe musical.

En 1936, alors qu'il avait 17 ans,  Benny Moré  quitte sa ville natale et s'installe à La Havane, où il gagne sa vie en vendant des « pannes », c'est-à-dire des fruits et légumes gâtés, ainsi que des herbes médicinales. Six mois plus tard, il retourna à Las Lajas, où il travailla à couper la canne avec son frère Teodoro. Avec l'argent récolté et les économies de son frère, il a acheté sa première guitare décente.

 

 

Qué sabroso

Pero qué bonito y sabroso
Bailan el mambo los mexicanos
Mueven la cintura y los hombros
Igualito que los cubanos

Pero qué bonito y sabroso
Bailan el mambo los mexicanos
Mueven la cintura y los hombros
Igualito que los cubanos

Con un sentido del ritmo
Para bailar y gozar
Que hasta parece que estoy en La Habana
Cuando bailando veo una mexicana
No hay que olvidar que México y La Habana
Son dos ciudades que son como hermanas
Para reír y cantar

Pero qué bonito y sabroso
Bailan el mambo las mexicanas
Mueven la cintura y los hombros
Igualito que las cubanas

Muchacho, mira cómo yo gozo en La Habana
Mueven la cintura y los hombros
Y tú verás, nene, cómo yo bailo con la mexicana
Mueven la cintura y los hombros
Muchacho, mira cómo yo vengo de La Habana

Mueven la cintura y los hombros
Muchacho, mira cómo yo gozo La Habana
Mueven la cintura y los hombros
Y tú verás, nene, cómo se goza en La Habana

Pero qué bonito y sabroso
Bailan el mambo las mexicanas
Mueven la cintura y los hombros
Igualito que las cubanas

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Benny Moré, #Benny Moré Y Su Orquesta, #Bonito Y Sabroso, #Musique cubaine, #Mambo, #Congo, #Esclavage, #Cuba

Repost0

Publié le 17 Novembre 2021

Si todo lo que conoces de Cuba es el Havana Club, los puros, la música y las tonterías de los grandes medios, este video es una visita obligada.

Los medios nos habían anunciado una monstruosa manifestación contra el gobierno cubano para el lunes 15 de noviembre a las 3 p.m. Lo perdimos, los cubanos no respondieron al llamado y abrieron deseos de cambio de régimen. La isla está reiniciando su actividad turística y los niños han vuelto a la escuela. Qué pasó ? ¿De dónde vienen los líderes de esta oposición y quién los apoya? Presentación completa de Maïté PIÑERO, ex corresponsal del diario L'Humanité en La Habana.

 

Les médias nous avaient annoncé une manifestation monstre contre le gouvernement cubain pour le lundi 15 novembre à 15h. Peine perdue, les cubains n'ont pas répondu à l'appel et aux souhaits non dissimulés de changement de régime. L'île redémarre son activité touristique et les enfants sont retournés à l'école. Que s'est-il passé ? D'où viennent et qui soutient les leaders de cette opposition ? Un exposé complet de Maïté PIÑERO, ancienne correspondante du journal L'Humanité à La Havane. 

Journaliste et écrivain. Correspondante de presse en Amérique Latine (1984-1989), basée à Cuba, a couvert les révolutions (révolution sandiniste au Nicaragua), les guérillas (Salvador, Guatemala, Colombie) ainsi que la chute des dictatures (Haïti, Chili).

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Cuba, #politique, #Maïté Pinero

Repost0