chanson francaise

Publié le 14 Septembre 2020

Cet article est reposté depuis Le blog du site apprendrelharmonica.com.

Mamy Blue est une chanson composée et écrite par Hubert Giraud en 1970, alors qu'il était en voiture coincé dans un embouteillage à Paris. La toute première version a été enregistrée en italien par Ivana Spagna début 1971.

Puis le chanteur Phil Trim, du groupe espagnol Pop-Tops (en), modifie le texte et le traduit en anglais et en espagnol. Les Pop-Tops vont à Londres pour enregistrer la chanson et la sortent en juin 1971.

Hubert Giraud et le label Barclay se dépêchent alors de faire enregistrer la version anglaise de Phil Trim par le Français Joël Daydé (enregistrement en été 1971 à l'Olympic Studio de Londres, où ont également enregistré les Beatles et les Rolling Stones) et la version en français par Nicoletta (sur le playback de la version anglaise de Joël Daydé)

Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
Oh mamy, mamy
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
Où es-tu, où es-tu mamy blue?
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
Je suis partie un soir d'été (oh mamy)
Sans dire un mot, sans t'embrasser (oh mamy)
Sans un regard sur le passé, le passé (oh mamy blue)
Dès que j'ai franchi la frontière (oh mamy)
Le vent soufflait plus fort qu'hier (oh mamy)
Quand j'étais près de toi ma mère, ma mère (oh mamy blue)
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
Oh mamy, mamy blue
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
Et aujourd'hui je te reviens (oh mamy)
Et, j'ai refait tout le chemin (oh mamy)
Qui m'avait entraînée si loin, aussi loin (oh mamy blue)
Tu n'es plus là pour me sourire (oh mamy)
Me réchauffer, me recueillir (oh mamy)
Et je n'ai plus qu'à repartir (oh mamy blue)
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
Oh mamy, mamy blue
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
La maison a fermé ses yeux (oh mamy)
Le chat et les chiens sont très vieux (oh mamy)
Et ils viennent me dire adieu, adieu (oh mamy blue)
Je ne reviendrai plus jamais (oh mamy)
Dans ce village que j'aimais (oh mamy)
Où tu reposes à tout jamais, désormais (oh mamy blue)
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue (oh mamy, mamy)
Oh mamy, (oh mamy) oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue (oh mamy, mamy)
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue, où es-tu, où es-tu mamy blue?
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
Oh mamy, mamy, mamy
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue
Oh mamy, mamy blue, yeah
Oh mamy, oh mamy, mamy blue
Oh mamy blue (oh mamy, mamy, mamy)

Voir les commentaires

Rédigé par Paul Lassey

Publié dans #Mamy Blue, #Nicoletta, #Chanson française, #Hubert Giraud, #1971

Repost0

Publié le 5 Septembre 2020

Magnifique reprise de cette belle chanson de Gilbert Bécaud.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #L'indifférence, #Cyrille Gallais, #Annie Cordy, #Chanson française, #Gilbert Bécaud, #Tango

Repost0

Publié le 5 Septembre 2020

Extrait de la comédie musicale "ROZA" de Julian More et Gilbert Bécaud adaptée de "La vie devant soi" de Romain Gary/ Emile Ajar.

La Rafle du Vel d'Hiv, une chanson inédite  émouvante de Gilbert Bécaud interprétée par mon amie Annie Cordy qui commémore la rafle du Vélodrome d'Hiver (16 juillet 1942) qui a été est la plus grande arrestation massive de Juifs réalisée en France pendant la Seconde Guerre mondiale, essentiellement de Juifs étrangers ou apatrides réfugiés en France. En France, le régime de Vichy mobilise la police française pour participer à l'opération : à Paris, 7 000 policiers et gendarmes raflent les Juifs. Moins de cent personnes, dont aucun enfant, ont survécu à la déportation. Quand on lit la haine qui infeste Internet et qui émane de gens qui réfutent la véracité de la Shoah, on espère que cette chanson leur fasse l'effet d'un coup de pied au cul de leurs pensées rétrogrades et moyenâgeuses. Annie Cordy nous prouve là qu'elle est l'une des plus grandes interprètes de la chanson française.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Annie Cordy, #Julian More, #Gilbert Bécaud, #Chanson française, #Antisémitisme, #Claude Lemesle

Repost0