Publié le 18 Mars 2019

J Balvin et Sean Paul révèlent le fruit de leur nouvelle collaboration. Le duo a déjà collaboré sur la chanson 2017 «Buscando Huellas» du major Lazer.  Ce qui frappe vraiment, c’est le rythme du morceau qui est très éloigné du reggaeton traditionnel et qui explore les rythmes électroniques et le dancehall.

J Balvin et Sean Paul révèlent le fruit de leur nouvelle collaboration. Le duo a déjà collaboré sur la chanson 2017 «Buscando Huellas» du major Lazer.  Ce qui frappe vraiment, c’est le rythme du morceau qui est très éloigné du reggaeton traditionnel et qui explore les rythmes électroniques et le dancehall.

Le travail visuel de ce single a été enregistré dans un désert de l'Utah et montre les artistes conduisant des voitures. Il y a des photos aériennes et nocturnes, mais la danse est très présente. Il a été dirigé par Andy Hines qui a travaillé avec Kali Uchis et Logic.

J Balvin & Sean Paul]
SP 'longside
J Balvin, men
El negocio socio


[J Balvin & Sean Paul]
De día y de noche me llama (Night and day, leggo’, biri-bam-bam-bam)
Que quiere de nuevo en mi cama (Latino gang, Want inna me bed, biri-bam-bam)
No fue suficiente una vez (Sean da' Paul, uh-yeah, bam-bam-bam)
Ahora de día y de noche reclama (That was she said, biri-bam, ¡wuh!)

[Sean Paul]
Well in come the ting dem call [?] we don't play games
Straight business, baby girl
Tainy pon the track
Hear what mi sayin’
Balvin, tell 'em again (Trá)

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Sean Paul, #J Balvin, #Contra La Pared, #2019, #Andy Hines, #dancehall

Repost0

Publié le 18 Mars 2019

Deux forces colombiennes de pop romantique se réunissent pour donner vie à un classique de José José. Ce n'est pas la première fois que des artistes collaborent. En 2010, ils ont immortalisé leurs voix dans le morceau Hasta Quedarnos de l'album Sentidos del ibaguereño.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Inés Gaviria, #Santiago Cruz, #Amnesia, #musique colombienne

Repost0

Publié le 18 Mars 2019

Avec une proposition intitulée "Nueva gaita", ce groupe musical des Caraïbes colombiennes associe le son de la cornemuse à des éléments électroniques. Bozá est intégré par Leang Manjarrés, Ailan Wong, Jorge "El Salpi" Guerrero et Edinson Rodríguez.

Ce projet artistique cherche à renforcer l’identité caribéenne et la tradition de la cornemuse à travers un concept musical novateur, contemporain et attrayant qui génère un sentiment d’appartenance aux manifestations culturelles colombiennes.

Son premier travail intitulé "Rumor de Gaita" intègre parfaitement les sons traditionnels des Caraïbes avec des synthétiseurs et une guitare électrique. Maintenant, ils nous présentent "La KZ", une chanson de leur nouvel album intitulé "En la jugar", qui, avec Jhonpri (auteur, chanteur et compositeur de Systema Solar), nous fait apprécier les sons de la nouvelle cornemuse. Les quatre membres du groupe sont des étudiants en musique et en tradition.

La question de Bozá commence par le respect de la tradition, mais fidèle à son origine métisse, ils ont enveloppé leur proposition des rythmes qui les entourent. Ceux de la Barranquilla qui ont toujours des haut-parleurs qui jouent à plein volume, où convergent également la musique antillaise, la musique africaine et où le magnétisme de la Sierra rencontre les nouvelles générations.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #La KZ - BOZÁ, #influences de fusion musicales, #musique colombienne, #Shock Sessions, #champeta

Repost0