Publié le 13 Avril 2022

situé rue d'Arenberg, inaugurée en 1867 et fermée en 1911

situé rue d'Arenberg, inaugurée en 1867 et fermée en 1911

Les revues que George Garnir écrit pour le Théâtre Royal de l'Alcazar, (rue d'Arenberg, 5) entre 1890 et 1893, en collaboration avec Luc Malpertuis, font courir les foules. Par la suite, faisant cavalier seul, il ne cesse d'approvisionner ces amusants spectacles de fin d'année, éphémères comme l'actualité qui les alimente, condamnés à l'oubli le jour même où ils ne sont plus à l'affiche. À cet égard, Garnir n'entretient aucune illusion ; on s'en avise à la lecture de ses délicieux Souvenirs d'un revuiste (1926).

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Alcazar Royal, #Bruxelles, #George Garnir, #Théâtre Royal de l'Alcazar, #Luc Malpertuis, #rue d'Arenberg, #1867

Repost0

Publié le 12 Avril 2022

Joséphine Baker dans la Folie du Jour au Lutetia Palace - Bruxelles. Le 16 octobre 1922 a ouvert ici le cinéma Lutetia Palace. En 1946 il fut remis à neuf et rouvrit ses portes sous le nom de Victory.

Joséphine Baker dans la Folie du Jour au Lutetia Palace - Bruxelles. Le 16 octobre 1922 a ouvert ici le cinéma Lutetia Palace. En 1946 il fut remis à neuf et rouvrit ses portes sous le nom de Victory.

La Folie du jour est un film français réalisé par Joe Francis et sorti en 1927. Il s'agit d'un spectacle des Folies Bergère, avec Joséphine Baker en vedette.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Joséphine Baker, #Charleston, #Bruxelles, #Lutetia-Palace, #1927

Repost0

Publié le 12 Avril 2022

Parmi les participants de cette exposition burlesque, on retrouvait James Ensor, Addolphe Crespin, Fernand Khnopff et Eugène Laermans.

Great Zwans » se tient à Bruxelles à partir de 1885, puis notamment à la veille des guerres 1914-18 et 1940-45, regroupant tout ce qui se fait de moquerie autour de l’art et de la société. James Ensor, Léon Frédéric, Amédée Lynen, Arthur Navez et d’autres artistes belges des générations suivantes viendront agrémenter ce parcours décalé.  L'artiste Philippe Geluck, donnera bien plus tard au nom « zwanzeur »  : « C‘est celui qui se fait volontiers passer pour un im­bécile dans le but de mieux tromper son interlocuteur. ».

Great Zwanz, par Andre Blandin en 1914, lithographie en couleur, imprimerie Paelman

La zwanze (du brabançon « radotage ») est un type d'humour gouailleur proche de l’autodérision associé à Bruxelles. Par extension, le terme désigne un art de vivre bruxellois. Il appartient au patrimoine de la culture populaire bruxelloise avec ses dialectes qui forment le brusseleer ou le marollien.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Rire, #Humour, #Zwanze, #Bruxelles, #René Blandin, #Great Zwans

Repost0